You are here: Home » Actualités » Emergence : Boycottons la conférence de l’arnaque

Emergence : Boycottons la conférence de l’arnaque

    Emergence : Boycottons la conférence de l’arnaque
A toutes les occasions, AZALI et ses sbires insultent les comoriens de la diaspora et pour couronner le tout, ils ne tarissent pas d’imagination pour arnaquer, voler les comoriens, comme ça sera le cas avec la conférence des bailleurs prévue en décembre, à Nice  en France.

En effet, du 2 au 3 décembre prochain, le régime dictatorial qui sévit aux Comores, organisé une conférence dite des bailleurs des fonds en faveur des Comores dans la ville de Nice, dans les alpes maritimes. Pour réussir ce rendez-vous, le gouvernement d’AZALI Assoumani met depuis 2 mois les grands plats dans les petits, au point que près d’1 milliard de franc comorien est consenti pour faire de cette conférence un succès d’arnaque, car nous ne sommes pas dupes sur le fait que les fonds qui seront récoltés ne seront pas investis le développement du pays, mais plutôt dans les poches de la famille AZALI, dans celles de sbires comme M.Msaidié, M.Amine Soefou, Idarouss, Chéhane, KIKI etc.
De plus, AZALI est un président illégitime qui a usurpé le pouvoir le 24 mars 2019 et détruit les institutions. Depuis lors, ces actes ont provoqué la colère des comoriens au point que cela fait 6 mois qu’ils organisent des nombreuses  manifestations pour dénoncer ce régime.
Au vu de toutes ses raisons, les  comoriens de la diaspora doivent  prendre toutes leurs dispositions, afin de faire de cette conférence des arnaqueurs  prévue le 2 décembre à Nice, un échec. Nous ne pouvons pas rester indifférents aux insultes dont nous ferons l’objets et encore moins à cette conférence qui n’a d’impact que d’augmenter la dette extérieure du pays. Dans l’histoire contemporaine des Comores,  2 conférences des bailleurs sont organisées dont celle de l’ile Maurice organisée par le même AZALI, celle de Doha organisée par SAMBI et maintenant celle de Nice initiée encore par le même AZALI.
Résultat des courses à chaque conférence, les Comores s’endettent un peu plus, ce qui enfonce le pays dans la pauvreté, le misère, la mendicité etc. Alors nous avons l’obligation morale et patriotique de mettre fin à la compromission de notre nation, car il s’agit de l’avenir des générations futures qu »il faut protéger.

Alors parmi les solutions qui s’offrent à nous, il nous faudra toucher les finances de la dictature, en trouvant les voies et les moyens qui feront de cette conférence des arnaqueurs, un échec. Laisser faire AZALI , MSAIDIE, Aminie, c’est out simplement hypothéquer l’avenir de nos enfants et petits enfants. Cela passe, nécessairement, par la mise  en place d’un comité anti conférence des bailleurs en faveurs des Comores. Cette structure aura pour rôle d’élaborer les stratégies et de procéder à leur mise en application afin d’aboutir au sabotage de cette conférence de Nice. Par la sensibilisation  des bailleurs des fonds, notamment le MEDEF, sur les caractères illégal sur lequel repose cette conférence. Surtout elle doit tirer leur attention des bailleurs sur la possibilité devoir voir leurs investissement fondre comme neige au soleil  sous un autre régime qui n’est pas celui d’Azali.
Par l’organisation d’une grande manifestation contre la conférence à Nice, à la veille de ce rendez-vous et de dénoncer l’illégalité de la dite conférence des arnaqueurs.
Enfin , décider l’arrêt d’envoi des affaires(voitures, meubles, colis ….) aux Comores, afin de montrer la part de la diaspora dans les finances de l’état comorien. Si par malheureux, nous ne sommes pas capables d’exécuter ces propositions, il est clair que les autorités comoriennes vont continuer à nous insulter. Elles ont ouvert un boulevard sur les injures contre nous et voilà le comorien lambada qui s’y engouffre.
Mbadakome

Powered by Comores infos