You are here: Home » Actualité » Encore agonisant, Assoumani Azali mendie des invités

Encore agonisant, Assoumani Azali mendie des invités

Encore agonisant, Assoumani Azali mendie des invités
Personne ne veut se rendre à son «investiture» d’usurpation

Par ARM

Il n’est pas encore mort, le presque mort et «pouvoiriste» polygame fou Assoumani Azali Boinaheri dit Bakapihi, «Le Père qui ne prépare jamais à manger». Il est encore vivant, le bougre. Aux dernières nouvelles, il serait à Abu-Dhabi, aux Émirats Arabes Unis. Qu’il soit agonisant ne l’inquiète guère. Ce qui le préoccupe, c’est l’absence de chefs d’État étrangers à sa mascarade qu’il appelle pompeusement «investiture», prévue pour le dimanche 26 mai 2019. Son raisonnement a l’avantage de la simplicité: «Comme les Comoriens, en dehors des fonctionnaires qui ont peur de représailles, vont boycotter mon investiture, il faut que des dignitaires étrangers y participent. S’il n’y en a pas, ça ne sera pas bon pour moi. Cela voudra dire que les chancelleries considèrent que je ne suis pas élu et que je suis tout juste un usurpateur comme il y en a tant en Afrique. Il faut que des chefs d’État étrangers assistent à ma mascarade de mauvais goût pour me faire éviter la honte et les quolibets de mes ennemis comoriens».


Le pauvre chéri… Pour une fois, et alors qu’il est au plus mal, il n’a pas tort. Pourtant, on constate que le trou mortel dans lequel il a jeté les Comores ne le préoccupe pas; en effet, ce qui l’angoisse, c’est la criante absence de dirigeants étrangers de haut niveau dans son bazar du dimanche 26 mai 2019. Ce que les Comoriens ne comprennent pas est simple: pourquoi ses maîtres du Moyen-Orient ne vont pas assister aux résultats de leurs tueries aux Comores? Après avoir fait de cet assassin leur chaouch, ces derniers auraient dû commencer par donner l’exemple. Mais, ils ne le feront jamais parce qu’ils sont racistes et n’ont aucune envie de visiter un pays peuplé de Nègres et de moustiques.

L’Émir du Qatar, lui, avait visité et honoré les Comores, sur invitation du Président Ahmed Sambi, et avait traité les Comoriens de manière fraternelle. Or, le Roi «du Gouvernement du Hedjaz et du Nedjd» n’est pas homme à aller se faire piquer par les moustiques au pays des Nègres.

Par ARM

Le copier-coller tue la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Mardi 21 mai 2019.

Powered by Comores infos