You are here: Home » CULTURE » Ensemble derrière les Cœlacanthes pour sortir de l’isolement

Ensemble derrière les Cœlacanthes pour sortir de l’isolement

La coupe du monde 2018 en Russie est marquée, dans les esprits des Comoriens par le passage au premier tour des qualifications africaines après deux tentatives sans succès. Sur le sol du Lesotho, les poissons légendaires Cœlacanthes avaient fait match nul (1-1) contre des géants marins du Lesotho, les Crocodiles.  Pour la première fois en trois tentatives, les Comores passent ainsi le premier tour des qualifications africaines pour la Coupe du Monde 2018. Les Cœlacanthes qui se sont contenté d’un match nul (0-0) à l’aller ont réussi cette étape où le but marqué à Maseru, chez les Crocodiles a fait la différence, qualifiant les Cœlacanthes.

Ce parcours magnifique nous a conduits au double affrontement avec l’une des grandes équipes africaines, le Ghana représentée par les frères Ayew dont l’aller s’est tenu vendredi dernier aux Comores sur un score zéro à zéro et  dont le retour a lieu ce mardi 17 novembre à Acra au Ghana.

Nadi-Nadi Wu puwa bwe, Nadi-nadi katwaan l’hadjari ! Yeradji ya nyandronga ndo Mowoni ? L’adage comorien ne nous prédisait-il pas qu’ à force de réitérer les mêmes percussions sur une pierre, elle finit par tomber ? Que la grandeur d’une Paruline jaune réside dans son intérieur ?

Nous sommes l’une des nations pauvres dans le monde, répète-t-on dans et à travers de nombreux articles sur les Comores, la nation la plus faible au classement mondial du foot, nécessairement composée de joueur issus d’un club de Marseille… Et alors ! Et alors ! A-t-on à se froisser les yeux sur ce ? – Non et surtout pas aujourd’hui !

Nous assistons à un évènement national qui déborde et qui rend compte d’une situation qui doit être renversée très prochainement au profit d’une nation, les Comores. Quelque chose de majestueux, de très magistral se passe pour les Comores, quelque chose que de nombreuses générations a longtemps mais vainement espéré : la naissance d’une nation unifiée, solidifiée, harmonisée et unie par la passion, la montée des talents, l’art, le loisir et le sport.

Le sport comorien, notre espoir?

Nous pouvons toujours nous rappeler la tribune combien honorable que nos athlètes nous ont léguée récemment à l’issue des jeux olympiques régionaux à la Réunion, les pièges qui nous sont tendus mais qui n’ont empoigné que ceux qui nous les ont contractés. Djamal M’sa Ali disait « La revanche des humiliés ».

Bref, si les politiques comoriens peinent jusqu’alors à retrouver le chemin qui devait nous remettre sur les railles, notre grand rendez-vous vers le progrès avance à pas géant, et c’est grâce à de nouvelles vagues que représentent aujourd’hui nos sportifs ambitieux, nos artistes, de toute nature qu’ils soient, nos projets de rénovation…etc. C’est là où repose notre espoir.

Peu importe l’issue de ce mardi, le train est en marche avec nos footballeurs

Chers Comoriennes et Comoriens, d’où vous vous retrouvez, croyez à la magie que nous offre le ballon rond tenu par nos héros des cœlacanthes. Ils n’arrêtent plus de nous faire rêver depuis il y a un moment. Quelque soit l’issue de ce match avec les Ghanéens, notre fierté d’être Comoriens n’a jamais été aussi confirmée et garantie pour notre unité, le développement de notre archipel, conditions fondamentales pour nous sortir enfin de l’isolement. Le train est en marche, avançons avec eux. l’avenir c’est nous.

Restons soudés à jamais derrière notre équipe nationale pour le mondial de 2018 en Russie et pour toujours

Powered by Comores infos