You are here: Home » Actualités » Entre Conseillers du Juwa au pouvoir et Conseillers dénonçant les abus de l’Exécutif d’Anjouan, l’Assemblée Nationale a tranché.

Entre Conseillers du Juwa au pouvoir et Conseillers dénonçant les abus de l’Exécutif d’Anjouan, l’Assemblée Nationale a tranché.

 
Entre la liste des Conseillers de l’île soutenue par le Chef de l’Exécutif Salami et celle du bloc des conseillers de l’île dénonçant les abus du pouvoir de l’Exécutif, l’Assemblée Nationale a tranchée. C’est le procès verbal de ce dernier qui a été retenu.
 
Entre Conseillers du Juwa au pouvoir et Conseillers dénonçant les abus de l’Exécutif d’Anjouan, l’Assemblée Nationale a tranché.
 
Rappelons que la session extraordinaire ouverte le 5 avril à Anjouan pour désigner les trois représentants du Conseil à l’Assemblée nationale avait débouché sur deux séances plénières distinctes :
– l’une du bloc des conseillers qui dénoncent les abus du pouvoir de l’Exécutif d’Anjouan
– l’autre du parti Juwa au pouvoir insulaire soutenu par le Gouverneur.
 
Chaque camp avait établi sa liste d’élus mandatés pour siéger à l’Assemblée Nationale. Au final, c’est la liste de trois conseillers issus du bloc dénonçant les abus du pouvoir de l’Exécutif d’Anjouan qui a été retenue pour représenter le Conseil de l’île au sein de l’Assemblée Nationale. Cette décision a déclenché la furie des Députés soutenus par l’ancien président Sambi qui a réagi le même jour par communication audiovisuelle en témoignage.

 

Soulé Moussa

Powered by Comores infos