You are here: Home » Actualités » Esclavage: Journée nationale de la commémoration de l'abolition de l'esclavage

Esclavage: Journée nationale de la commémoration de l'abolition de l'esclavage

Esclavage: Journée nationale de la commémoration de l'abolition de l'esclavage

La journée du 10 mai 1848, la France a signé le décret de l’abolition de l’esclavage.  Depuis lors, cette date a été complètement occultée au sein des institutions du pays de la liberté. Il aura fallu attendre un siècle-demi pour que madame TAUBIRA, député et puis ministre de la république puisse porter un projet de loi visant à reconnaître : la reconnaissance de la traite et de l’esclavage en tant que crime contre l’humanité Loi nº 2001-434 du 21 mai 2001 tendant à la reconnaissance de la traite et de l’esclavage en tant que crime contre l’humanité. …

Pour la communauté noire expatriée, cette journée est un grand moment de sa mémoire, après des siècle d’humiliation, d’oppression où elle a été réduite en bête-de-somme. cette date venait mettre fin à l’omerta qui a longtemps régné sur la déportation massive de 22 millions des noirs qui s’est faite à ‘échelle industrielle. En effet le 10 mai 1848 a marqué le début de la fin du processus de déshumanisation du peuple noir et le 10 mai 2001 est une date qui a fait prendre conscience au monde les crimes et traite commises par l’occident visa à vis des peuples sans défense.

Ainsi madame TAUBIRA a agi comme des nombreuses héroïnes de la communauté noire au premier des quels, il y Alex HALY, KOUNTA KINTE, Nelson MENDELA, CINQUE , KADAFI ect. Souvenez-vous, de ces deux films dont le 1er est réalisé par Alex HALY dans lequel KOUNTA KINTE a osé désobéir à cette traite négrière ignoble et inhumaine. En bravant l’autorité qui lui a été imposée par son maître, il a redonné la fierté à tous les noirs d’être noirs. Et par cette phrase, il a éveillé la conscience noire : « Oh Afrique mon Afrique ! La chair de ta chair a retrouvé sa liberté. Nous sommes libres ! » 
Et de KOUNTA KINTE, nous sommes passés à un héros de temps modernes au nom de Mandela , paix à son âme. Lui-aussi, il s’est sacrifié en luttant toute sa vie avec courage et détermination, pour conduire son peuple vers la liberté. Oui, Madiba s’est redressé contre la domination xénophobe des bourgs sud-africains.

Le deuxième film, c’est l’AMSTAD de Steven Spielberg, un bateau négrier espagnol dans lequel, un jeune africain CINQUE, un héros noir, après une forte tempête au large de Cuba, a conduit une mutinerie d’une cinquantaine de noirs qui ont brisé leurs chaines. Cet homme qui transpiré la fierté noire, a sommé au capitaine de ce bateau esclavagiste de mettre le cap vers l’Afrique, mais ce dernier a abusé de son ignorance en les conduisant en Amérique.

 Et enfin, Mohamed KADAFI qui, tout au long de sa vie , a rêve d’une Afrique une, forte pour faire face aux anciens esclavagistes qui ont su muer , pour prendre une autre forme d’exploitation.

Comme CINQUE , C.TAUBIRA est aussi une héroïne noire de temps modernes, pour avoir mené la bataille depuis 2001 au sein du parlement Français jusqu’à l’Assemblée Nationale.

K.A.Toihir
Mbadakome

Powered by Comores infos