You are here: Home » Actualité » Et si Azali finançait les folies de la fausse opposition?

Et si Azali finançait les folies de la fausse opposition?

Et si Azali finançait les folies de la fausse opposition?

Nominations, autocélébration et déclarations de la honte

Par ARM

       Le peuple comorien est très en colère contre l’opposition de bavards assoiffés de pouvoir se disputant un pouvoir inexistant, et se ridiculisant en France. Ces gens-là n’ont jamais été capables de s’unir pour en finir avec le dictateur Assoumani Azali Boinaheri, très haï et donc très affaibli. Avant même la date du 26 mai 2021, passée de la sacralisation à la banalisation et à la désacralisation, certains opposants sont devenus la risée de tout le monde, l’objet de la haine de tout un peuple, l’exutoire du mépris de tout un pays. Les actes de ces gens-là sont absolument ridicules, et suscitent des sentiments de honte et de colère.

Quel gâchis!

La haine entre membres de l’opposition suscite le désespoir. Les traîtres infiltrés dans l’opposition sont connus de tous, mais sont quand même protégés par ceux qui prétendent lutter contre le dictateur Assoumani Azali Boinaheri, et qui restent sourds à tous les appels à la prudence. Vouloir faire cohabiter de manière obsessionnelle loups et agneaux dans une opposition unique n’a fait que réconforter les traîtres. Deux opposants sincères et pensant aux malheurs du peuple comorien auraient été plus efficaces que cette cohorte de gens qui se détestent, se méprisent et fragilisent la cause du peuple comorien, qu’ils s’approprient par vol.

Certains se voient déjà à Bête-Salam, régnant en maîtres absolus. Ils font des déclarations à l’emporte-pièce qui font honte, font des promesses qui font honte, surtout pour dire qu’ils vont renverser le dictateur Assoumani Azali Boinaheri avec un tirebouchon et des pétards mouillés. Certains irresponsables ont même procédé à des nominations de «Président de la transition» et fixé la durée de la «transition». Une fine équipe dont les membres ne dépassent pas la moitié des doigts d’une seule main colporte la rumeur fantaisiste selon laquelle elle est désignée par l’ONU et l’Union africaine pour «la transition». Des cadres qu’on croyait sains de corps et d’esprit amusent la galerie et le tapis en jurant sur les réseaux sociaux être en train de renverser le dictateur Assoumani Azali Boinaheri par leur bouche. On a même assisté à «la nomination» des «Vice-présidents» représentant chaque île au niveau fédéral.

La plaisanterie malsaine a été poussée tellement loin que, toute honte bue, la nomination du premier «Président de la transition» a été signalée à une «Cour d’Appel des Comores», qui n’a jamais existé. Or, cette mascarade a été l’œuvre d’un juriste comorien!

Un carcan infernal a sollicité mon soutien, et je n’ai jamais répondu à cette mascarade. Je vais soutenir quoi? Personne ne me verra dans une telle mascarade, et si un jour, ces gens-là arrivent au pouvoir, je ne veux rien, je ne demande rien, je ne suis candidat à aucun poste. Je souhaite juste qu’ils m’ignorent. Comme j’avais déjà passé 23 ans et 1 mois sans aller aux Comores, et comme je suis en exil depuis mai 2016, je suis prêt à continuer, pour peu que je ne sois pas associé à des futilités infantiles de basse-cour.

Nous sommes certains Comoriens à vouloir de toutes nos forces le renversement du tyran Assoumani Azali Boinaheri, mais tout en nous méfiant des irresponsables assoiffés de pouvoir, un pouvoir qu’ils ne vont exercer que dans leurs rêves. Aujourd’hui, la honte n’est pas dans le positionnement politique, mais dans la personnalité de chacun. Certains «opposants» qui se cachent en France se comportent de manière tellement sale et abjecte qu’on est en droit de se demander s’ils ne sont pas payés par le dictateur Assoumani Azali Boinaheri pour salir, discréditer et tuer la classe politique et la politique aux Comores.

Par ARM

Le copier-coller tue la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Vendredi 4 juin 2021.

Powered by WPeMatico