You are here: Home » Actualités » Et si Saïd Ali Chayhane se taisait! Dites-lui de se taire!

Et si Saïd Ali Chayhane se taisait! Dites-lui de se taire!

Et si Saïd Ali Chayhane se taisait! Dites-lui de se taire!

Mais, où va-t-il trouver 80 milliards supplémentaires par an?

Par ARM

     Bis repetita placent. Oui, bis repetita placent. Et pourquoi ne pas le dire quand on constate que ce qui tient lieu de gouvernement verse carrément dans l’escroquerie ces derniers temps, en faisant les annonces les plus stupides et les plus démagogiques? Ne vient-il pas d’annoncer qu’il va investir 470 milliards de francs comoriens de 2016 à 2021 alors qu’on ne voit pas où il va pêcher de quoi acheter des slips troués aux maîtresses qu’il embarque pour des escapades aux quatre coins du monde. On se moque de qui, à la fin? Et comme cela ne suffisait pas, voilà Saïd Ali Chayhane, le cache-sexe de son «saigneur» Ali Assoumani qui se lance dans les plus indécentes et les plus malsaines des divagations, en prétendant que lui, le petit gabelou sans la moindre référence, va, par un tour de passe-passe magique, permettre à l’État comorien de faire des économies de 40%, en réduisant les dépenses, et d’augmenter ses recettes de 80 milliards de francs comoriens, alors que les dépenses du même État comorien sont de 29 milliards de francs par an. Par quelle folie furieuse faut-il qu’un prétendu ministre des Finances dise de telles insanités en public? Disons le tout de suite: aucun État au monde n’a pu réaliser une telle prouesse. Et, il faudra que ça soit le très incompétent et très corrompu Saïd Ali Chayhane qui réalise une telle prouesse mondiale?

     D’ailleurs, voici les bêtises qu’il dit: «L’année 2017 commence depuis qu’on a adopté ce plan d’action. Ces deux derniers mois de l’année 2016 doivent être considérés comme un test pour voir si les ambitions et les résultats prévus en 2017 seront possibles à concrétiser». Et le spécialiste des blablas continue sa litanie de blablas: «Il est temps de prouver que nous sommes capables de faire quelque chose et prendre nos responsabilités pour aider le gouvernement à atteindre ses objectifs». Ah bon? C’est sérieux. S’il pouvait se taire… Saïd Ali Chayhane s’attire la haine et le mépris de tous les Comoriens aimant sincèrement leur pays quand il déconne en ces termes: «Si nous voulons atteindre les objectifs fixés, nous devons changer de comportement». Oui, Dieu dit qu’Il ne changera jamais un peuple tant que celui-ci ne veut pas se changer lui-même. Or, Saïd Ali Chayhane fait partie d’une grosse association d’incompétents dont certains sont carrément corrompus, des individus qui ont pris la décision de ne jamais changer pour aller dans le bon sens, mais uniquement pour voler les Comoriens. Qu’il commence par dire à son Pygmalion, le «saigneur» Azali Assoumani, de cesser de passer 15 jours par mois à l’étranger. Ça coûte très cher aux Comoriens. Qu’on se le dise!

     Et voilà la risée du ministère des Finances qui soutient contre toute logique: «Ce plan d’actions ne doit pas rester lettre morte. Il doit être un instrument pour permettre d’atteindre les objectifs que nous nous sommes ensemble fixés et je vous assure que nous sommes capables de le faire». Ne chipotons pas. Restons de bons de pères et de bonnes mères de famille, et constatons que le jour où Dieu chassera le «saigneur» Azali Assoumani de Beït-Salam, cet individu n’aura rien réalisé. Il n’aura même pas réalisé la hausse de 0,01% des recettes de l’État. Cette bande de rigolos n’a rien fait pour prouver son sérieux. Le jour où Dieu mettra fin à leur sinistre farce, nous ferons les comptes, et cela pour constater qu’ils partiront comme ils sont arrivés au pouvoir: dans la honte. Ils ne sont pas là pour travailler mais pour saigner à blanc les Comores. Si le «saigneur» Azali Assoumani veut convaincre les Comoriens de son sérieux, qu’il commence par demander à son ministre des Affaires étrangères de le représenter dans les conférences internationales pour mettre fin aux délégations pléthoriques et budgétivores. Les coucheries et les masturbations filmées, ces gens-là peuvent les faire aux Comores. Ils n’ont pas besoin de faire promener les maîtresses aux quatre coins du monde en les maquillant en «assistantes» qui n’assistent qu’elles-mêmes. Si au moins ces gens pouvaient se dire que les malédictions que lancent les Comoriens chaque jour contre eux ont déjà eu raison d’autres autorités qui se croyaient au-dessus de l’humanité entière. Cette sinistre farce finira mal, et le jour où elle prendra fin, chacun devra assumer ses responsabilités.

Par ARM

Le copier-coller tue la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Jeudi 3 novembre 2016.

Powered by Comores infos