You are here: Home » Actualités » Exclavage: Journée nationale de commémoration de l'abolition de l'esclavage

Exclavage: Journée nationale de commémoration de l'abolition de l'esclavage

Journée de commémoration de l’abolition de l’esclavage
Exclavage: Journée nationale de commémoration de l'abolition de l'esclavage
la journée du 10 mai 1848, la France a signé le décret de l’abolition de l’esclavage  et depuis cette date est devenue pour la communauté noire, un grand moment de sa mémoire, après des siècle d’humiliation, d’oppression où elle a été réduite en bête-de-somme. cette date venait mettre fin à une déportation massive de 22 millions des noirs qui s’est faite à ‘échelle industrielle. c’était le début de la fin du processus de déshumanisation du noir engagé depuis et de la liberté pour toute la race noire.

Souvenez-vous, dès ces deux films dont le 1er est réalisé par Alex HALY dans lequel KOUNTA KINTE a osé désobéir à cette traite négrière ignoble et inhumaine. En bravant l’autorité de son maitre, il a redonné la fierté à tous les noirs d’être noirs. Et par cette phrase, il a éveillé la conscience noire : « Oh Afrique mon Afrique ! La chair de ta chair a retrouvé sa liberté. Nous sommes libres ! » .
Et de KOUNTA KINTE, nous sommes passés à un héros du temps moderne au nom de Mandela. Lui-aussi, il s’est sacrifié, lutté toute sa vie pour conduire son peuple vers la liberté, en refusant la domination des bourgs sud-africains, paix à son âme.

Le deuxième film, c’est la AMSTAD de Steven Spielberg, un bateau négrier espagnol dans  lequel, CINQUE, un héros noir, après une forte tempête au large de Cuba, a conduit une mutinerie d’une cinquantaine de noirs qui ont brisé leurs chaines. Cet homme qui transpiré la fierté d’être noir, a sommé au capitaine de ce bateau esclavagiste de mettre le cap vers l’Afrique, mais ce dernier a abusé de leur ignorance en les conduisant en Amérique.

Comme CINQUE , C.TAUBIRA est aussi un héros de notre temps, pour avoir mené la bataille depuis 2001 au sein du parlement Français en 2006, pour faire voter 
commémoration de l’abolition de l’esclavage, en cette date du 10 mai.


K.A.Toihir
Mbadakome

Powered by Comores infos