You are here: Home » Actualité » Faudra-t-il publier les vidéos des futures décapitations?

Faudra-t-il publier les vidéos des futures décapitations?

Faudra-t-il publier les vidéos des futures décapitations?

Faudra-t-il publier les vidéos de l’horreur pour l’exemple?

Par ARM

       Tout ça est dû au mort-vivant et «pouvoiriste» polygame fou Assoumani Azali Boinaheri dit Bakapihi, «Le Père qui ne prépare jamais à manger». Il a fracassé l’unité nationale des Comores, semé la haine entre Comoriens et poussé certains Comoriens à menacer de mort d’autres Comoriens. Oui, aujourd’hui, des Anjouanais menacent de mort des Grands-Comoriens, et si cela se produit, les Grands-Comoriens de Grande-Comore vont décapiter à leur tour des Anjouanais de Grande-Comore. C’est le but recherché par le «concubinocrate» Assoumani Azali Boinaheri pour faire éclater et imploser 36 fois ce qui tient lieu d’État aux Comores. Il a dépêché à Anjouan des militaires grands-comoriens tout en sachant que les Anjouanais vivent de telles équipées comme des expéditions coloniales, et cela, depuis le débarquement militaire du 20 septembre 1975, quand Ali Soilihi avait dépêché sa soldatesque à Anjouan.

Le «ventriote» Assoumani Azali Boinaheri jette du kérosène sur le feu de la haine, et souffle sur les braises de la détestation. La communauté internationale regarde ailleurs, alors que les Comores sont à feu et à sang. Mais, bientôt, les décapitations de Comoriens par d’autres Comoriens vont commencer. Leur but sera la vengeance, qui créera un électrochoc national et international. Autant le dire tout de suite: ces décapitations seront mises en ligne pour que la Planète entière puisse les voir et comprendre dans quelle barbarie vivent les Comoriens depuis le 26 mai 2016. Une question éthique se posera alors: faudra-t-il répercuter ces vidéos de l’horreur? Personne ne pourra empêcher leur diffusion mondiale, et en ce moment-là, il faudra que chacun assume ses responsabilités, sans possibilité de dire: «Je ne savais pas. Je n’étais pas au courant».

Par ARM

Le copier-coller tue la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Mercredi 31 juillet 2019.

Powered by Comores infos