You are here: Home » Actualité » Faut-il accorder le bénéfice du doute à Campagnard?

Faut-il accorder le bénéfice du doute à Campagnard?

Faut-il accorder le bénéfice du doute à Campagnard?

Les révélations fracassantes de Paul-Charles Delapeyre

Par ARM

     En pleine nuit, plus exactement à une heure 33, ce jeudi 11 avril 2019, tel éminent membre du Comité national de Transition (CNT) a envoyé à votre site préféré le message suivant: «À mon avis, ton site Internet, que j’ai surnommé “L’Usine à sarcasmesˮ, va un peu vite en besogne en ce qui concerne le CNT et plus particulièrement Campagnard. Évidemment, je ne place aucune confiance, ni espérance en Mouigni Baraka Saïd Soilihi et en Ibrahim Ali Mzimba. Je dirais aussi “tant mieuxˮ que Maître Mahamoudou Ahamada ait compris qu’il n’est pas à la hauteur des enjeux d’un tel combat».

En tout état de cause, le sulfureux Paul-Charles Delapeyre, qui a cessé d’être agité après avoir compris la profondeur du deuil dans lequel sont plongées les Comores, fait des révélations fracassantes sur la funeste déclaration attribuée à Mohamed Soilihi dit Campagnard: «“Continuons le combatˮ, telle est l’instruction qu’a donnée ce jour Soilihi Mohamed alias Campagnard. Au téléphone, il donne des explications sur cette sinistre déclaration. Elle a été rédigée et amenée chez lui par des gendarmes. Prié violemment de la signer, Campagnard refuse catégoriquement. Voyant la violence qu’exercent les militaires sur toute la famille, surtout sur Campagnard, son fils Abderemane prend le document et appose cette fausse signature, et le distribue. À Azali qui se vante d’être félicité par Campagnard et Mzimba, tous les deux nient farouchement les gestes. Alors, un peu d’honneur, les gars».

J’avoue avoir vomi après avoir pris connaissance de ces révélations. J’avoue avoir eu des maux de tête après et avoir pris un médicament avant de monter sur mon lit pour deux heures de sommeil suivies d’une fièvre à tuer un cheval du Nevada. Ceci s’explique: nous sommes en présence d’un crime qui peut être jugé par la Cour pénale internationale (CPI): il y a eu des tortures sur toute une famille pour extorquer des félicitations et la reconnaissance d’une non-élection. Je m’intéresse à la politique depuis au moins 4 décennies, mais c’est bien la première fois que j’apprends qu’un dictateur est tellement fou qu’il torture une famille pour obtenir des félicitations factices. Aucun être humain normalement constitué n’aurait torturé une famille pour obtenir une déclaration bidon, sans la moindre valeur en Droit.

Le Code civil des Comores rejette le consentement obtenu par la violence, le dol ou l’erreur: «Il n’y a point de consentement valable si le consentement n’a été donné que par erreur, ou s’il a été extorqué par violence ou surpris par dol» (article 1109). Qui plus est, «la violence exercée sur celui qui a contracté l’obligation est une cause de nullité, encore qu’elle ait été exercée par un tiers autre que celui au profit duquel la convention a été faite» (article 1111). Toujours selon le Code civil des Comores, «il y a violence lorsqu’elle est de nature à faire impression sur une personne raisonnable, et qu’elle peut lui inspirer la crainte d’exposer sa personne ou sa fortune à un mal considérable et présent. […]» (article 1112). Plus grave encore, «la violence est une cause de nullité du contrat non seulement lorsqu’elle est exercée sur la partie contractante, mais encore lorsqu’elle l’a été sur son époux ou sur son épouse, sur ses descendants ou ses ascendants» (article 1113). Tout y est…

Il faut le répéter avec insistance: seule la folie peut pousser un dictateur à extorquer la reconnaissance d’une non-élection et des félicitations factices par la torture exercée sur toute une famille. Même Jean-Bedel Bokassa, Macias Nguema, Augusto Pinochet, Idi Amine Dada, Mobutu Sese Seko, Ahmed Sékou Touré et d’autres dictateurs inhumains n’avaient atteint un tel niveau de folie. La torture est passible de poursuites auprès de la CPI. Ne l’oublions pas.

Accordons donc le bénéfice du doute à Mohamed Soilihi dit Campagnard. Au fait, pourquoi est-il toujours privé de sa liberté de mouvement?

Par ARM

Le copier-coller tue la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Jeudi 11 avril 2019.

Powered by Comores infos