You are here: Home » Uncategorized » Faux attentat pour destituer le Gouverneur d’Anjouan

Faux attentat pour destituer le Gouverneur d’Anjouan

Faux attentat pour destituer le Gouverneur d’Anjouan

Le but de cette manœuvre? Faire revenir Mohamed Bacar

Par ARM

     Maintenant, les choses sont très claires: le but de l’attentat bidon qui avait prétendument visé l’ivrogne national Moustadroine Abdou «Mafitsi» («Foutaises») a un seul but: accuser indument et illégalement pour destituer le Docteur Salami Abdou Salami, dynamique et patriotique Gouverneur d’Anjouan, l’un des adversaires les plus farouches des plans stupides et anticonstitutionnels du «pouvoiriste» polygame fou Assoumani Azali Boinaheri dit Bakapihi, «Le Père qui ne prépare jamais à manger». Bellou Magochi et Kiki ont porté l’accusation débile au cours de la conférence de presse de trop. Déjà le Contrôleur financier de l’île d’Anjouan est arrêté illégalement par la «Ripoux-blique» de Mitsoudjé. C’est le début. C’est un début. D’autres arrestations illégales vont suivre.

En même temps, qu’elle veut chasser le Docteur Salami Abdou Salami du Gouvernorat d’Anjouan, la «Ripoux-blique» de Mitsoudjé veut faire revenir aux Comores dans la précipitation le Colonel tortionnaire et assassin Mohamed Bacar, ancien complice du «concubinocrate» Assoumani Azali Boinaheri, et surtout l’amoureux dans une caserne de Pamandzi, Mayotte, d’Ambari Darouèche dite Makapihi, «La Mère qui ne prépare jamais à manger». Il reste à savoir si ce n’est pas Ambari Darouèche qui a été à l’origine de la folle idée consistant à faire revenir son amoureux en pleine tempête de son époux légitime. Sans doute qu’en veuve joyeuse par anticipation, veut-elle se marier avec Mohamed Bacar s’il arrivait des pépins au «ventriote» Assoumani Azali Boinaheri. En tout cas, une chose est certaine: à la moindre tentative de destitution du Docteur Salami Abdou Salami, les Comores vont se transformer en torrent de sang.

Quant au communiqué bidon du fugitif international Hamada Madi Boléro condamnant le faux attentat visant prétendument Moustadroine fils d’Abdou «Mafitsi», il s’agit d’une serviette hygiénique tout juste bonne à jeter dans les chiottes. Il est impossible qu’un attentat bidon d’une telle vulgarité ne soit pas sorti de la tête dérangé du fugitif international Hamada Madi Boléro, dont les complots sont toujours frappés du sceau de la stupidité. Du reste, lui qui se vante d’être «le plus grand juriste comorien de tous les temps» aurait dû s’exprimer sur les mauvais dirigeants africains, dont son «peureux-sident», qui ne respectent jamais le primat de la Constitution et le caractère général et impersonnel de la Loi, au lieu de verser des larmes de crocodile sur ce qu’il appelle hypocritement «ce moment de tension». Et s’il se taisait!

Par ARM

Le copier-coller tue la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Mardi 24 juillet 2018.

Powered by Comores infos