You are here: Home » Actualité » Félicitations à Saïd Chayhane pour sa très belle maison

Félicitations à Saïd Chayhane pour sa très belle maison

Félicitations à Saïd Chayhane pour sa très belle maison

Il hérita son argent de son oncle maternel, le peuple comorien

Par ARM

     Le peuple comorien présente ses félicitations au dictateur fou et terroriste Assoumani Azali, petit-fils de Boinaheri, pour la réussite totale, entière et définitive de «l’émergence» avant même «l’horizon 2030», et cela, à travers la construction de la belle maison de Saïd Ali Saïd Chayhane, ministre des Finances, du Budget et du Secteur bancaire (Ouf! Ouf! Au secours! Au secours! Au feu! Au feu!). Au fait, est-ce que le Budget n’est pas le cœur palpitant des Finances publiques? Est-ce que le Secteur bancaire n’est pas au cœur des Finances publiques et celui du ministère des Finances publiques? Qu’on l’explique au peuple comorien pour que la chose soit claire dans les esprits! C’est comme à l’époque où il y avait un ministère de la Justice et de l’Administration pénitentiaire! Si les Comores étaient un État, elles n’auraient jamais attribué à leurs ministères d’appellations aussi grossières. Qu’on se le dise!

Foin de palinodies et de questions qui fâchent, le peuple comorien félicite sérieusement Saïd Ali Saïd Chayhane pour la beauté sublime de cette sublime maison construite par l’argent de ce même peuple, alors que l’intéressé est ministre de ce qu’on sait, et cela depuis le 26 mai 2016. Il est devenu le baby-sitter le mieux arrivé de toute la Planète, des origines de l’humanité à nos jours. Le dictateur fou et terroriste, père du bébé gardé par le plus célèbre des baby-sitters du monde, a naturellement contribué à la construction de cette case qui a sa place aux cotés de celle de Donald Trump, en Floride, aux États-Unis, et des belles villas de Hay Ryad et du Quartier des Ambassadeurs à Rabat, au Maroc.

Les Comoriens félicitent tellement Saïd Ali Saïd Chayhane que ce dernier se passe de toute discrétion. Il a hérité de son oncle maternel, le peuple comorien, l’argent qui a servi à la construction supersonique de sa maison, et étale au grand jour son joujou. La foi des parvenus et des arrivistes…

Ce Colonel de l’Armée nationale de Développement (AND) des Comores qui a envoyé à votre site préféré la photo merveilleuse de la merveilleuse maison de Saïd Ali Saïd Chayhane a accompagné celle-ci de mot ce langoureux du marivaudage et de la littérature romantique, humaniste et humanitaire: «Quand, bientôt, nous aurons décapité au sens propre et brûlé entièrement l’immonde dictature de Mitsoudjé, nous ferons sortir de la maison de perdition de Saïd Ali Saïd Chayhane tous ses habitants, nous y verserons des bidons d’essence et y jetterons du feu et des grenades pour que ce voleur ne puisse pas la réclamer un jour».

Charmante mentalité…

Par ARM

Le copier-coller tue la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Dimanche 28 mars 2021.

Powered by WPeMatico