You are here: Home » ACCUEIL » FILARIOSE LYMPHATIQUE: Du 4 au 6 décembre, campagne de traitement de masse à Ngazidja

FILARIOSE LYMPHATIQUE: Du 4 au 6 décembre, campagne de traitement de masse à Ngazidja

FILARIOSE_LYMPHATIQUE

Du 4 au 6 décembre, campagne de traitement de masse à Ngazidja

La Ministre de la Santé et la Gouverneure de l’île viennent de lancer la campagne de traitement de masse pour l’élimination de la filariose lymphatique et les parasitoses intestinales à Ngazidja. Une cérémonie vient d’avoir lieu à Ntsaoueni en présence des Vice-présidents du parlement et du Représentant de l’OMS aux Comores.

Les données de la dernière étude de l’évaluation de la transmission de la filariose lymphatique réalisée dans les écoles, chez des enfants âgés de 6 à 7 ans dans les îles d’Anjouan et de Mohéli sont rassurantes. C’était en février et mars 2020. Les résultats obtenus montrent qu’il n’y a pas de reprise de la transmission dans ces deux îles.

Mais, si Anjouan et Mohéli sont donc passées à la phase de la surveillance de la maladie, le traitement de masse doit se poursuivre encore au niveau de Ngazidja en 2020 et 2021.

Pour y parvenir, chacune des catégories socio-professionnelles – en commençant par les communautés qui sont les principales bénéficiaires de cette intervention, les enseignants, les chefs religieux, les Agents de Santé communautaires – a un rôle capital à jouer.

Pendant les 3 prochains jours de la campagne, l’implication de chaque citoyen est importante. Les médias locaux devront renforcer la sensibilisation. Les autorités sanitaires du pays invitent la population de Ngazidja à prendre les médicaments retenus qui ont prouvé leurs efficacités, à savoir : l’ALBENDAZOLE et la DIETHYLCARBAMAZINE / NOTEZINE contre les parasitoses intestinales et la filariose lymphatique.

Le Ministère

Powered by WPeMatico