You are here: Home » Uncategorized » Fin du rapt d’Elamine Ali Mbaraka dit Aboul-Khaïr

Fin du rapt d’Elamine Ali Mbaraka dit Aboul-Khaïr

Fin du rapt d’Elamine Ali Mbaraka dit Aboul-Khaïr

Azali Assoumani n’est guère arrivé à l’assassiner en prison

Par ARM

      Comme on le sait, désormais, le «concubinocrate» Azali Assoumani Boinaheri a pris la douloureuse décision d’assassiner Elamine Ali Mbaraka dit Aboul-Khaïr, l’acteur politique qui lui gâche la vie sur place à Mohéli, et dont les piques peuvent partir de la Grande-Comore. Chaque fois qu’Elamine Ali Mbaraka parle en public, le «ventriote» Azali Assoumani Boinaheri et son «Colonel» Mohamed Anrifi Moustoifa Bacar Madi dit José, dit Obama, le jettent en prison, et cherchent le moyen de le tuer en maquillant leur crime. Cependant, ils ne peuvent pas dépasser certaines bornes. Cette fois-ci encore, leur tentative d’assassinat a lamentablement échoué.

      Ils étaient obligés de le relâcher, après l’avoir kidnappé et séquestré illégalement 5 jours et 5 nuits de suite. Partout, aux Comores et à l’étranger, les gens ont eu à s’interroger sur ce rapt suivi d’une demande de «rançon politique». Pour autant, Elamine Ali Mbaraka et ses partisans ont tenu bon. Libéré le samedi 14 octobre 2017, Elamine Ali Mbaraka a tenu à adresser aux esprits épris de justice et de démocratie qui l’ont soutenu le message suivant:

«Chers amis, chères amies,

      Après cinq jours de détention arbitraire à la Maison d’arrêt de Fomboni, Mohéli, j’ai le plaisir de vous annoncer que je suis bel et bien libre de mes mouvements, depuis le samedi matin 14 octobre 2017, après un procès qui n’a duré que quelques minutes. Mon avocat, Maître Fahardine Mohamed, a su, avec brio et maestria, soulever toutes les irrégularités flagrantes que contenait ce dossier vide, et cela a entraîné, à juste titre et à droit, sa nullité et son invalidation, notamment pour vice de procédure et absence de preuves de commission de violation de la Loi nationale comorienne.

      Parmi ces irrégularités, on peut noter la violation flagrante et dangereuse de mon immunité d’élu au Conseil municipal de la ville de Fomboni, et cela, sur la base de la loi statutaire de l’île autonome de Mohéli, notamment en son article 68, alinéa 2, ainsi libellé: “Aucun membre du Conseil communal ne peut, hors session, être arrêté qu’avec l’autorisation du bureau communal, sauf en cas de flagrant délit, poursuites autorisées ou condamnation définitive”. Ceci étant, vous pouvez, sans le moindre effort, comprendre que ce ne fut, ni plus ni moins, qu’un procès politique, dont le seul objectif était de m’empêcher de m’exprimer sur le présent et l’avenir des Comores… Peine perdue!

      Aussi, à travers ce message, voudrais-je remercier mon Frère Maître Fahardine Mohamed, pour avoir accepté de me défendre et d’avoir fait un bon travail juridique.

      Vous, mes chères amies et mes chers amis, je ne saurais jamais être indifférent à l’infaillible soutien que vous m’avez apporté tout au long de l’injuste et énième épreuve carcérale qui s’achève, et vous demander plus de patience et détermination, car le chemin patriotique qui nous reste à parcourir n’est pas encore débarrassé de toutes ses embûches… car la combat continue!

      Envers mes bourreaux, je n’ai que de la pitié et de la compassion, car ce gigantesque volcan d’amour qui est en éruption en moi pour ma patrie l’emportera certainement sur la haine qui vous habite contre tous ceux ou celles qui pensent différemment de vous.

      À ma famille, je dis que la patience est une des belles vertus qu’Allah aime et recommande.

      À vous tous, je voudrais que vous sachiez que tôt ou tard, avec ou sans moi, la victoire est inéluctable.

      La patrie ou la mort, nous vaincrons!

      Je vous aime!»

Cette belle déclaration d’amour est réciproque. Nous aussi aimons notre héros national. Son combat est le nôtre, et finira par payer, comme les autres fois. Le combat mené par Elamine Ali Mbaraka dit Aboul-Khaïr est une lutte juste. C’est une vertueuse lutte patriotique, contrairement aux manœuvres des nihilistes qui veulent faire imploser les Comores, et diviser les Comoriens.

Par ARM

Le copier-coller tue la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Mercredi 18 octobre 2017.

Powered by Comores infos