You are here: Home » Actualités » Folle nuit électorale pour les Comoriens vivant en France

Folle nuit électorale pour les Comoriens vivant en France

Folle nuit électorale pour les Comoriens vivant en France

Supputations, conjectures, rumeurs, fantaisies et contradictions

Par ARM

  Les Comoriens vivant en France sont de nouveau dans tout leur état. Ceux qui suivent de près l’actualité politique comorienne ne savent plus à quels Saints se vouer. Le dimanche 21 février 2016, la soirée électorale qui agite les Comores depuis 18 heures de Paris, 20 heures de Palékouma et Mdamvoulé à Mohéli, a eu plus d’intensité et a provoqué plus de remous au sein de la communauté comorienne installée en France qu’aux Comores. Par tonnes, des SMS ont été échangés, toujours pour dire une chose et son contraire. Les appels téléphoniques ont rythmé une nuit complètement folle et agitée. Qu’est-ce qu’on n’a pas entendu au cours de cette nuit endiablée du dimanche 21 février 2016? On a tout entendu: «Mohamed Ali Soilihi est en tête, suivi d’Azali Assoumani et de Mouigni Baraka», «Mohamed Ali Soilihi est en tête, suivi d’Azali Assoumani et de Fahmi Saïd Ibrahim», «Azali Assoumani est premier», «Mohamed Ali Soilihi est en tête dans de nombreuses villes», «Azali Assoumani fait mordre la poussière à Fahmi Saïd Ibrahim, en le battant chez lui à Itsandra, dans tous les bureaux de vote de la ville», etc.

  Pour leur part, les Mohéliens vivant en France se montrèrent très en verve au sujet de l’élection du Gouverneur de leur île: «Mohamed Saïd Fazul est en tête dans les trois bureaux de vote de Djoiezi, suivi de la Première Dame et de Mohamed Larif Oucacha», «La Première Dame n’arrive en tête qu’au centre-ville de Fomboni», «La Première Dame est éliminée», «Mohamed Saïd Fazul et Bianrifi Tarmindhi s’affronteront au second tour», «Mohamed Saïd Fazul et la Première Dame vont se retrouver au second tour», «Mohamed Saïd Fazul pourrait passer dès le premier tour, mais pour l’instant, on doit attendre les résultats de petits villages», «Mohamed Saïd Fazul passe dès le premier tour», etc. De manière générale, Radio France Internationale (RFI) ne parle que de l’élection présidentielle, mettant de côté celle des Gouverneurs, pourtant jumelée à elle. Dans cette ambiance, on note tout de même que celle de Mohéli a une connotation politique très particulière, compte tenu de la candidature de la Première Dame, bien décidée à s’installer à Bonovo, siège du Gouvernorat de Mohéli.

  Nonobstant, soyons très prudents et ayons la patience d’attendre parce que ce lundi 22 février 2016, les Comoriens sauront tout. Tout se saura dans les heures à venir, et on assistera alors à une reprise du concert de protestations et d’accusations de fraude électorale pour du matériel électoral acheminé avec un peu de retard, alors que les observateurs signalent que les élections se sont déroulées dans de très bonnes conditions démocratiques. Les résultats sont en cours de rassemblement. Le décompte se fait bureau de vote par bureau de vote. Les trois premiers candidats savent ce qu’il en est, pavoisent, mais dans la discrétion puisque les résultats officiels ne sont pas encore proclamés officiellement.

  Les Comoriens vivant en France suivent donc l’élection présidentielle avec une incroyable fébrilité. Le métro parisien bouillonne de rumeurs. Les petits groupes de Comoriens qui se forment souvent à Gare du Nord ont fait leur apparition et ne se privent d’aucune rumeur folle. Tout se dit. Toutes les conjectures sont permises. Certains Comoriens vivant en France se plaignent de la saturation du réseau téléphonique comorien, arrivant difficilement à joindre leurs informateurs aux Comores. Pour sa part, doté d’un réseau d’information parmi les mieux huilés des Comores, le grand blogueur Abdou Hamadi dit Mrimdu porte son attention sur certains bureaux de vote, au regard de la situation personnelle de certains candidats qui lui tiennent particulièrement à cœur – pour diverses raisons – et recense les résultats avec une attention très soutenue. À 22 heures, il connaissait déjà le nom des trois candidats qui iront au second tour, expliquant et jurant au nom de Dieu que tel candidat qui se fait mousser n’ira jamais au second tour. Abdou Hamadi dit Mrimdu est détenteur de nombreuses informations inédites, et jubile avec un sadisme que ses amis et proches ne lui connaissaient pas avant. Mais, pour l’instant, prudence, prudence…

Par ARM

Le copier-coller tue la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Lundi 22 février 2016.

Powered by Comores infos