You are here: Home » Actualités » Football : Le président Malawite a déclaré que son équipe nationale n’a pas été battue par les Comores, mais par une équipe française

Football : Le président Malawite a déclaré que son équipe nationale n’a pas été battue par les Comores, mais par une équipe française

Football : Le président Malawite a déclaré que son équipe nationale n’a pas été battue par les Comores, mais par une équipe française
Ces propos peuvent prêter à sourire, pourtant, ils sont très séreux.
A la suite d’avant dernière journée des éliminatoires de la Can 2019, Comores- contre le Malawi du 17 novembre denier à Moroni, le président du Malawi M. Peter Wamutharika a déclaré que que l’équipe nationale malawite n’a pas joué contre l’équipe nationale des Comores mais qu’ils se sont affrontés à l’équipe de France. Une référence fait ici aux joueurs des Cœlacanthes qui la plupart d’entre eux , 99 %, sont nés et formés en France. : « nous ne sommes pas battus par l’équipe des Comores, mais par une équipe de France », a-t-il insisté. Cette déclaration relace le débat sur les joueurs sur les critères de sélection. Des joueurs jeunes issus de la diaspora comorienne de France et qui ont tous la double le nationalité franco-comorienne. C’est un atout incontestable pour notre pays.
Mais il faut encore dépasser la notion du favoritisme et de la proximité, car la majorité d’entre eux est issue de Marseille, comme l’a admis le manager de l’équipe nationale, pendant l’emission « café du sport de RFI » de ce jeudi 06 décembre, M.Amir Saadi. A travers toutes les régions de France, il y a un vivier des jeunes talents footballistiques comoriens, notamment d’Anjouanais. En ce qui concerne le contrat du sélectionneur national, M.Amir Abdallah, le manager de l’équipe nationale M.Saadi, lui aussi originaire de Marseille, a laissé entendre au micro de RFI que le contrat du sélectionneur mérite d’être revalorisé, compte-tenu de son statut de niveau international. Il plaide une augmentation de salaire à l’instar des homologues. On voit là, malheureusement que M.Saadi veut nous persuader du contraire, car sur 34 matchs le sélectionneur n’a rapporté que 5, fait 15 nuls et 14 perdus.
Mais comment devient-on meilleur avec un échec cuisant? Mais comment s’accrocher quand on a des meilleurs propositions ailleurs ?

Toujours dans la même émission « café du sport », le manager a mis en lumière la chance qu’ont les Comores d’être qualifiées de facto pour participer à la CAN après le retrait de l’organisation de cette coupe des nations au Cameroun. Selon les statuts, le pays qui devait organiser ce rendez-vous de nations africaines, et qui se voit retirer , il paie une sanction pécuniaire et son exclusion à sa participation quelques soient ses résultats des matchs éliminatoires. Donc , une manière de galvaniser le peuple quant à un espoir de se qualifier.

Mbadakome

Powered by Comores infos