You are here: Home » Actualité » Foumbouni sauve l’honneur du pays devant la France

Foumbouni sauve l’honneur du pays devant la France

Foumbouni sauve l’honneur du pays devant la France

Présentation des condoléances à l’Ambassade de France

Par ARM

     Le lundi 30 septembre 2019, la France organisait un hommage national et international à l’ancien Président Jacques Chirac. En raison de l’humanité, de la profondeur et de la sincérité de la relation qui existait entre l’ancien Président, d’une part, et les Comores et les Comoriens vivant en France, d’autre part, depuis l’époque où le défunt était Maire de Paris (1977-1995), on s’attendait à ce que l’État comorien s’associe à cet hommage planétaire, par la présentation des condoléances du pays à l’Ambassade de France à Moroni, capitale des Comores. Cela n’a pas été fait. Dans cette affaire, il faut aller au-delà de la politique, et valoriser l’humanité qu’il y a en nous. La dictature de Mitsoudjé a raté une belle occasion de manifester de l’humanité envers un grand dirigeant qui aimait les Comores et les Comoriens. «Jacques Chirac l’Africain» était aussi «Jacques Chirac le Comorien». Répétons: il aimait les Comoriens.

     Heureusement, les Comores comptent parmi leurs fils les plus dignes, Hachim Saïd-Hassane Ben Saïd Hachim Ben Sultan Mouigni Mkou, dit Sultan Hachim. Heureusement! En effet, le lundi 30 septembre 2019, il a mobilisé une délégation de 100 personnes, hommes et femmes, à Foumbouni, pour aller présenter les condoléances à l’Ambassade de France à Moroni. Très émue et reconnaissante, Madame l’Ambassadeur Jacqueline Bassa-Mazzoni, connue pour son respect et son humanité envers les Comores, avait tenu à recevoir elle-même cette délégation mue par un sentiment de fraternité universelle, dans un moment de douleur.

     Hachim Saïd Hassane a agi de manière responsable et policée, en étant à l’origine de cet événement d’une très grande portée dans les relations entre les Comores et la France. Il a été plus clairvoyant et plus humain que tout un régime politique, sans imagination, il est vrai. La nouvelle finit par arriver aux oreilles bouchées du mort-vivant et «pouvoiriste» polygame fou Assoumani Azali Boinaheri dit Bakapihi, «Le Père qui ne prépare jamais à manger».

     Littéralement tué par cette information qui le ringardise et le ridiculise, le dictateur fou de Mitsoudjé appela Bellou Magochi, le Directeur de son Cabinet chargé de la Défense, dans une colère indescriptible, l’engueula comme du poisson pourri: «Sale vagabond! Tu es nullissime! Tu es un vaurien! Je devais te mettre à la porte immédiatement! Hachim Saïd Hassane, l’un de nos opposants, originaire de la ville de Foumbouni comme toi, a eu une idée lumineuse pendant que tu glandes. Tu me sers à quoi? C’est toi qui devais organiser cette cérémonie et non Hachim Saïd Hassane. Tu vaux quoi chez toi, à Foumbouni? Tu aurais dû offrir 1 million de francs d’argent de l’État par personne à 1.000 Comoriens pour organiser cet hommage».

Soyons sérieux. Dans cette affaire, le «concubinocrate» Assoumani Azali Boinaheri est d’une mauvaise foi évidente. S’il voulait quelqu’un d’intelligent, de compétent et ayant la capacité de prendre des initiatives louables, il n’aurait jamais eu pour premier collaborateur le sauvage Bellou Magochi. Et, avant d’accuser le primitif Bellou Magochi, il doit expliquer aux Comoriens pourquoi lui-même n’avait pas donné des instructions pour la cérémonie.

     Il restera à rappeler que, au lendemain des attentats ignobles ayant visé le journal Charlie Hebdo le 7 janvier 2015, le même Sultan Hachim avait conduit à l’Élysée une délégation devant présenter au gouvernement et au peuple français les condoléances de la communauté comorienne. J’avais été membre de cette délégation, même si je n’avais pas sacrifié au port de la coiffure et de la tenue traditionnelle, me disant qu’un simple costume noir allait suffire.

Par ARM

Le copier-coller tue la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Mardi 1er octobre 2019

Powered by Comores infos