You are here: Home » Actualités » Gilets jaunes : E.Macron va-t-il réussir à contenir la colère des manifestants ?

Gilets jaunes : E.Macron va-t-il réussir à contenir la colère des manifestants ?

Gilets jaunes : E.Macron va-t-il réussir à contenir la colère des manifestants ?Gilets jaunes : E.Macron va-t-il réussir à contenir la colère des manifestants ?

 

Macron est-il victime de son ADN politique ? Autant de questions qui sont sans réponse chez les français.
La crise des gilets jaunes qui a débuté le 7 novembre est rentrée dans sa quatrième phase ou bien l’acte IV. En effet au cours de l’acte I et l’acte II les manifestants ont eu comme mots d’ordre de dénoncer la hausse des taxes sur le carburant, le pouvoir d’achat faible des ménages, mais voilà les actes 3 et 4 ont été marqués par la violence inouïe ; avec des dégâts qui avoisinent les 2 millions d’euros , avec 4 personnes morts accidentellement et les souillures sur les symboles de la république. Mais comment comprendre le changement de ce mouvement des gilets ?
La marque de fabrique de la politique macronienne se résume en trois mots, dont le premier est de marché sur les cendres de ses adversaires, d’être un électron libre au niveau politique et une liberté d’expression qui ne passe pas auprès de la France d’en bas, les plus démunis. Arrivé au pouvoir par des méthodes peu communes, l’homme a réussi a faire exploser les partis politique traditionnels, le président Macron a toute suite cru à son étoile et pire encore à une intelligence au-dessus de la norme et du coup il devient le président Jupiter, le maitre des horloges qui distillent ici et là des laçons morales, en matières politiques, à ses ainés.
C’est d’ailleurs dans les partis de droite et gauche que le locataire de l’Elysée a chassé ses premiers collaborateurs. Ensuite, sa liberté de ton et ses écarts de langages ont continués à être un ferment de haine vis avis du pouvoir: rappelez-vous des gaulois réfractaires, il suffit de traverser la route pour trouver du travail. En effet cette liberté d’expression est loin d’être comprise par les français et entre autres ceux qui ont du mal à boucler les fins de mois et à remplir leurs frigos. Puis il y a son coté hautain et donneur de leçon qui pour beaucoup, fait peur à tous les caïmans du marigot politique français. Alors par son orgueil et sa verticalité dans la prise de décisions, l’homme a pêché en croyant qu’il peut gérer pays sans compromission. Maintenant qu’il a compris que la nature a horreur du vide, à partir du moment où il a mis en sourdine les structures syndicales traditionnelles comment va-t-il reconquérir une opinion publique en colère contre le système.
Demain si le président Macron a dans sa matrice du pouvoir, le souci de finir son mandat comme un président normal, les gilets jaunes attendent de lui une déclaration choc qui tendra à augmenter leur pouvoir d’achat par un rehaussement des bas salaires et la baisse de la fiscalité. Demain, les français attendent des mesures et non des mesurâtes et cela, nous pensons que le président l’a compris. Il lui faudra admettre que sa politique basée sur le rétablissement des grands équilibres ne peut pas être une alternative pour l’amélioration des conditions de vie élémentaires, car aucune politique ne mérite d’être menée au détriment des plus faibles. En somme demain il doit faire des propositions de gauche, après avoir conduit une politique de riche depuis un an et demi.
Mbadakome

Powered by Comores infos