You are here: Home » Actualité » Gouvernement de transition en 2021 pour Anjouan-2022

Gouvernement de transition en 2021 pour Anjouan-2022

Gouvernement de transition en 2021 pour Anjouan-2022

Assoumani Azali, puni par la communauté internationale

Par ARM

       S’il ne meurt pas avant, par assassinat, le dictateur fou et terroriste Assoumani Azali Boinaheri dit Bakapihi, «Le Père qui ne prépare jamais à manger», devra céder le pouvoir à un gouvernement de transition en décembre 2021. Ce gouvernement de transition inclura des figures de l’opposition. Son but est la préparation, sous supervision internationale, de l’élection présidentielle en 2022 pour mettre un terme à la folie furieuse actuelle. Le dictateur fou et terroriste Assoumani Azali Boinaheri voulait que ce gouvernement de transition soit un «truc» entre les mains de son association de malfaiteurs appelée Confrérie des Renégats et des Criminels (CRC). Mais, l’Union africaine ne veut pas en entendre parler, et ne veut pas cautionner une mascarade électorale de plus. Le dictateur fou Assoumani Azali Boinaheri a déjà son candidat: l’ivrogne notoire et maudit Moustadroine Abdou «Mafitsi» («Foutaises»). Ce larbin anjouanais devra protéger le dictateur de Mitsoudjé et sa famille pour leur faire éviter de subir le même sort carcéral que l’ancien Président Ahmed Abdallah Mohamed Sambi. À l’heure qu’il est, pour sauver sa langue de vache, Mohamed Saïd Fazul, semblant de «Gouverneur» de Mohéli, a déjà commencé la propagande en faveur de Moustadroine Abdou «Mafitsi», pour ne pas perdre «Virage de Kové», cher à l’ancien Président Ali Soilihi.

Par ARM

Le copier-coller a définitivement tué la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Dimanche 15 novembre 2020.

Powered by WPeMatico