You are here: Home » Actualités » GOZIBI: TOUCHE PAS À MA DÉMOCRATIE !

GOZIBI: TOUCHE PAS À MA DÉMOCRATIE !

GOZIBI: TOUCHE PAS À MA DÉMOCRATIE !h
 » GOZIBI « 
 Touche pas à ma démocratie !!!

Il n’y a pas de témoin plus redoutable , d’accusateur, plus implacable que la conscience qui sommeille en nous. Me revoilà de nouveau interpelé par cette machine bien huilée , ingénieusement programmée au service de la morale et de la vérité historique ; incontestablement Le Bras armé de la majorité silencieuse. Cette masse opprimée  qui subit à longueur de temps sans jamais avoir droit au chapitre d’une vie descente , digne et encore moins  aboutie . Et pourtant elle est constamment courtisée  le moment apportun pour délivrer l’onction du suffrage universel , mais aussitôt fait , elle est violemment jetée aux oubliettes sans état d’âme , car jugée encombrante , anecdotique  presque invisible  au mieux transparente aux yeux de ceux qui détiennent les reines du pouvoir. C’est pour dénoncer cette injustice que je me trouve contraint et forcé de réagir au nom de la justice. Cette justice qui sans la force est impuissante , comme il est vrais que, la force sans la justice est tyrannique. 

Écrire n’a jamais été un exercice facile pour personne, je suppose, et qui puisé quand il s’agit de porter un regard inquisiteur effronté et sans concession sur la conduite des affaires de la cité, un sujet hautement sensible, délicat actuellement périlleux avec le temps qui court , souvent source de polémiques et de nombreuses controverses. 44 ans déjà depuis le fameux 6 juillet 1975 date marquant notre accession à la souveraineté nationale. Si il est vrai que le peuple dans sa globalité,  aujourd’hui encore , continue de tirer une fierté inaltérable de cette décision unilatérale d’une portée historique , tout le monde toutefois s’accorde à reconnaître que le bilan de cette indépendance chèrement  désirée est médiocre , sans saveur ; Elle aurait  plutôt générée des lendemains qui déchantent helas ; dessinant un  horizon politique plutôt  sombre de jour en jour. Et pourtant le peuple enthousiasme avait fonde beaucoup d espoir sur son independance .Très vite , l’ épreuve de verite  rétablit un verdict sans appel , après un départ catastrophique.  Durant deux décennies le pays sera le theatre des drames incessants . Des ses premiers pas vers la liberté il s’est vu projeté  dans des crises  cycliques traumatisantes de toutes sortes : economique , poliques  et institutionnelles de surcroit  jalonnée de multiples catastrophes et façonnés  par des regimes autocratiques despotiques  et sanguinaires . Apres 1990 , un vent d’espoir semble se lever laissant entrevoir une lueur d’espoir avec l’avènement de la démocratie chèrement payé au prix du sang des patriotes tombés sous les  balles des mercenaires de Bob Denard, massacrés par les affreux .

Le peuple comorien reconnaissant la un acquis precieux , tissant avec elle un lien charnel s’accrochant  désespérément à ce tronc d’arbre gage de la paix sociale et facteur d’un développement harmonieux une fois maîtrisée et utilisée à bon escient.
L’avènement de la démocratie fut un lot de consolation ainsi nous pouvions faire contre mauvaise fortune bon cœur une bonne raison de satisfaction. 

Grâce à feu Said Mohamed djohar,  l’environnement politique s’est assaini , sous l’impulsion  de ce président atypique ; Il fut le dernier étalon de l’écurie politique traditionnelle comorienne de la génération des géants , après le Dr SAID MOHAMED CHEIKH et le Prince SAÏD IBRAHIM paix à leur âme . Bien que je ne me considère
Pas ni de loin ni de près comme étant son testateur  et encore moins le gardien de sa mémoire. Je lui reconnais toutefois des qualités exceptionnelles. Il engage résolument le pays dans un processus démocratique ouvrant ainsi le jeu politique ;favorisant par la même occasion le foisonnement des idées et la prolifération des initiatives politiques. Suscitant  la créativité , liberant de facto l’esprit d’initiative. Il scelle le processus  democratique par le bannissement de toute forme de prise de pouvoir illégale , en réunissant solenellement  et religieusement tout le gotha politique    autour du serment du saint Coran à la grande mosquée du vendredi. Une symbolique certes  pour rendre irréversible le processus. En mettant un terme au processus démocratique,  Azali commet un crime contre la paix sociale , s’attaque au pacte républicain , brise tout élans participatif de l’intelligence   Comorienne , exclu de facto le citoyen du débat politique national  , impose la pensée unique  tout en devoilant son funeste dessein  celui  de tracer à tout prix le sillon du parti unique pour asseoir définitivement une monarchie républicaine. Jamais le peuple ne s’est autant préoccupé de l’avenir du PAYS . Jamais une mobilisation n’avait atteinte une telle proportion, de mémoire jamais on a ressenti une telle ferveur populaire autour d’une question politique depuis l’indépendance et ça  malgré le contexte mortifère qui prédomine. Dit ainsi cela peut-être interpreté comme  un euphémisme. Ce régime est l’incarnation du mal , un véritable oxymore. Le Bras de fer engagé par l’ensemble des patriotes est une réaction à la hauteur de l’enjeu et une réponse appropriée au génocide politique qui est encours,  une œuvre malefique entreprise par le régime du colonel AZALI et ses Sbirs.

Ma démarche est d’inscrire ma réflexion dans le flot ruisselant du débat politique national au même titre que le contingent de cadres et intellectuels expatriés qui gratifient avec talent et générosité à la grande collectivité nationale leur réflexion pertinente  Sur le devenir de notre pays, leur expertise est pertinente  et richissime constitue une seconde chance pour le pays qui est resté longtemps inespérée car cet appel venant dy fin fond des COMORES est resté longtemps par ses fils. Ce jeunesse qui se jete 
 corps et âme dans l’arène  politique  est une situation inédite . Toutefois la vigilance doit être de mise. Car dans tout mouvement de masse les  aventuriers au long court s’infiltrent .C’est le cas  au sein du CNT . Des taupes au service de la dictature sans foi ni loi ont fait irruption .Des barbouzes à la solde des forces occultes ont fait main basse sur la direction du mouvement , et y sont confortablement installés au centre des décision faisant obstruction à toutes concurrence. Ce qui menace serieusement  son avenir plus qu incertain .Issus des différents horizons  le danger était prévisible il est devenu à ces heures permanent dans nos rangs au jour d’aujourd’hui  les manœuvres pour torpiller les efforts conjugués par les patriotes et semer la discorde en opposant les uns aux autres semble etre la strategie opté ayant pour objectif de diviser pour mieux régner. Des individus peu fréquentables sont à la manoeuvre ; des prédateurs qui ne  transpirent pas une odeur de sainteté, des hommes   au passé sulfureux et au comportement immoral , des délinquants notoires, drapés dans la peau de l’agneau dont on peut douter raisonnablement de leur Altuisme actuel .

Nous voila tous avertis a chacun d’ouvrir l’œil et le bon car dans ce contexte d’ insécurité permanente, comme on dit communément 
« ,Si tu t’endors, tu meurs. « 
Kamal Abdallah 
Citoyen vigilant 

Powered by Comores infos