You are here: Home » Actualités » Grand perdant du scrutin présidentiel: Fahmi Saïd Ibrahim

Grand perdant du scrutin présidentiel: Fahmi Saïd Ibrahim

Grand perdant du scrutin présidentiel: Fahmi Saïd Ibrahim

Le demi-candidat a sacrifié son parti politique pour vraiment rien

Par Soilihi Ali Mansouri

  Par anticipation, nous savons que dans 60 heures, les Comoriens connaîtront les 3 candidats qui seront sur le ticket pour concourir aux élections présidentielles générales à la Grande-Comore, Anjouan et Mohéli. Sur 25 candidats, 22 candidats seront sûrement et inévitablement perdants; mais il y aura un grand perdant. Il s’agit, hélas de Maître Fahmi Saïd Ibrahim. L’avocat de formation et de carrière sera le Grand Perdant de cette bataille électorale dans la mesure où il n’aura pas de victoire: il ne figurera pas parmi les 5 premiers. Mais, aussi parce qu’il n’aura pas une maturité politique dans la mesure où il sera considéré comme un enfant qui a toujours besoin d’un père spirituel avant d’aller dans une bataille électorale. Il a lui-même sous-estimé ses propres ailes pour s’envoler avec les ailes de son mentor et ex-Président Ahmed Abdallah Sambi. Mais, il y a de pire: il sera aussi un Grand Perdant car il a sacrifié son propre parti politique, le PEC, au profit d’un nouveau-né, le Juwa. Il est à se demander réellement que vaut son livre Blanc sorti en 2013.

  Maître Fahmi Saïd Ibrahim sera un grand perdant aussi car dès la proclamation des résultats, son alliance avec Juwa et Ahmed Abdallah Sambi risque d’être fragilisée. En effet, il n’est un secret pour personne que l’ennemi politique n°1 de Fahmi Saïd Ibrahim n’est autre que son compatriote de la même région, Mouigni Barka Saïd Soilihi. Et selon tous les pronostics, Mouigni Baraka Saïd Soilihi, l’enfant de Ntsoudjini, a une forte chance de se retrouver en 2ème tour avec le Colonel Azali Assoumani et un troisième candidat qui peut-être Mohamed Ali Soilihi (Mamadou), Mzé Abdou Elbak, ou un autre candidat qui ne sera jamais Fahmi Saïd Ibrahim. Où est le problème?

  Sans doute Ahmed Abdallah Sambi sera un élément incontournable dans les élections généralisées du 2ème tour, grâce à son fief électoral indiscutable de l’île d’Anjouan. Supposons que la 2ème tour oppose le Colonel Azali Assoumani, le Vice-président Mohamed Ali Soilihi dit Mamadou et Mouigni Baraka Saïd Soilihi. Regardons alors le scénario. Jamais Ahmed Abdallah Sambi (Juwa) ne soutiendra Mamadou ou Azali Assoumani pour des raisons que tout le monde connaît. Dans un impératif de vengeance, Ahmed Abdallah Sambi soutiendra Mouigni Baraka Saïd Soilihi, comme il a avait conclu une alliance avec le RDC de Mouigni Baraka Saïd Soilihi lors des élections des membres permanents de l’Assemblé de l’Union des Comores et du Conseil de l’île de de Ngazidja en 2015. Ce qui ne sera pas du goût du jeune avocat Fahmi Saïd Ibrahim. Wait and see.

Par Soilihi Ali Mansouri

Le copier-coller tue la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Vendredi 19 février 2016.

Powered by Comores infos