You are here: Home » Uncategorized » Hachim Saïd Hassane dit non à Azali Assoumani et Cie

Hachim Saïd Hassane dit non à Azali Assoumani et Cie

Hachim Saïd Hassane dit non à Azali Assoumani et Cie

Non au poste de Conseiller spécial du Président de l’Assemblée

Par ARM

      Il se passe des choses. Le «ventriote» Azali Assoumani Boinaheri est aux abois. Lors de son passage à Paris fin septembre 2017, il s’était emmuré dans sa suite d’hôtel, refusant de voir et de recevoir les solliciteurs habituels. Quelque part dans son cerveau, une petite lumière rouge s’allume et indique le mot «Danger». Il sait qu’il est allé très loin, mais s’oblige à aller encore plus loin. En même temps, il veut mettre tout le monde dans sa poche, au sens propre. C’est ainsi qu’il a dépêché son brave Bellou chez lui à Foumbouni pour débaucher le Sultan Hachim Saïd Hassane, dont la candidature avait été rejetée lors de l’élection présidentielle de 2016 à cause de son colistier à la Grande-Comore, un charpentier connu de tous.

Le Sultan Hachim Saïd-Hassane Ben Saïd Hachim Ben Sultan Mouigni Mkou a assumé son statut social et historique, et a dit «Non!» au poste de Conseiller spécial du Président de l’Union que le «saigneur» Azali Assoumani Boinaheri lui proposait. Il expliqua Bellou que dans un pays où les règles de l’Islam étaient chaque violées, il aurait accepté la fonction de ministre des Affaires islamiques et non un poste sans le moindre apport aux Comoriens. Il argua ensuite du fait qu’il n’aurait pas été fâché d’être nommé Médiateur de la République pour pallier les insuffisances et dysfonctionnements d’une Justice dévoyée et aux ordres. Il expliqua doctement à Bellou qu’il n’était nullement intéressé par un poste alimentaire et que si c’était l’argent qui le motivait, il serait resté en France, où il gagne plus.

Vantardises et fanfaronnades? Que nenni. Que nenni. Ce fonctionnaire bien assis sur son fauteuil à Bête-Salam confirme l’information. Le Député Maoulana Charif, Vice-président de l’Assemblée de l’Union des Comores, enfant préféré et gâté de Papa, le «pouvoiriste» polygame Azali Assoumani Boinaheri, confirme également la nouvelle, mais sous le manteau, pour éviter de froisser sa propre famille politique. Quant à elle, la Députée Hadjira Oumouri, élue du Sud de la Grande-Comore, la région d’origine du Sultan Hachim Saïd Hassane, donne raison à l’entreprenant Président de la Fondation de France, se demandant ce que ce dernier aurait apporté au pays, une fois nommé à un poste purement honorifique et soporifique.

À Paris, les nombreux partisans du Sultan Hachim Saïd Hassane approuvent la position adoptée par leur leader charismatique. À un moment où les acteurs politiques sont «cooptés» un à un au nom de la «politique du ventre», politique qui a ses partisans même au sein de la classe politique du Mbadjini (suivez le regard), au Sud de la Grande-Comore, ils auraient été mortifiés si leur chef avait sacrifié un certain idéal politique fait d’honorabilité et de dignité, juste pour vivre aux crochets du peuple comorien, écrasé par la misère noire.

De fait, à un moment où «le soutien» apporté à «l’émergence verbale et dansante» est devenu la cause officielle de la génuflexion devant la dictature, le Sultan Hachim Saïd Hassane vient de désavouer Saïd Larifou et Cie, de Foumbouni, comme lui. Le refus du Sultan Hachim Saïd Hassane est une bénédiction, et prouve qu’on peut faire la politique de façon honorable aux Comores, sans avoir à mendier les postes. Ceci est d’autant plus vrai que Bellou avait fait miroiter au Sultan Hachim Saïd Hassane de nombreux avantages matériels, que ce dernier a refusés, au nom d’une certaine façon de faire la politique de manière honorable et digne. Le Sultan Hachim Saïd Hassane a refusé de jeter aux oubliettes une longue tradition politique familiale faite de panache, grandeur, classe et prestige.

Par ARM

Le copier-coller tue la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Vendredi 6 octobre 2017.

Powered by Comores infos