You are here: Home » Actualité » Hakim Ali Saïd: Fin d’un rêve de Président des Comores

Hakim Ali Saïd: Fin d’un rêve de Président des Comores

Hakim Ali Saïd: Fin d’un rêve de Président des Comores?

Sa nomination à Mayotte a un fort écho politique aux Comores

Par ARM

       Dans sa revue de la presse de ce vendredi 16 avril 2016 sur Mayotte la 1ère, Bruno Minas signala que la presse mahoraise n’a pas évoqué la nomination, pendant qu’Al-Watwan, le journal gouvernemental des Comores, à Moroni, a commenté la chose.

De quoi s’agit-il?

Le Mahorais Hakim Ali Saïd est confirmé à la Direction générale de Mayotte la 1ère, qui comprend une chaîne de télévision et une station de radio de l’audiovisuel public français et de son réseau d’Outre-mer. Cette nomination confirme et officialise une situation qui était jusqu’alors provisoire. Elle met un terme (provisoirement?) aux ambitions présidentielles du jeune prodige du paysage audiovisuel français de Mayotte.

`      Depuis 2015, le Mahorais et Français Hakim Ali Saïd manifeste des velléités présidentielles… aux Comores. Dans la perspective de l’élection présidentielle comorienne de 2016, l’annonce de sa candidature avait secoué 36 fois le microcosme politique comorien, avant de l’ébranler 7 fois. En homme qui sait anticiper les événements politiques, Hakim Ali Saïd s’est inscrit sur les listes électorales comoriennes d’Anjouan, depuis 1988! À l’époque, le Président des Comores s’appelait Ahmed Abdallah Abderemane. Dans la perspective de la prochaine élection présidentielle comorienne (quand va-t-elle avoir lieu?), des proches de d’Hakim Ali Saïd avaient dit sur le manteau, susurré, murmuré et chuchoté à l’oreille très attentive de votre site préféré: «Le jour où le scrutin présidentiel aura lieu aux Comores, Hakim Ali Saïd sera candidat. Sa candidature aura toutes les chances de le conduire au deuxième tour, voire…».

Et les «bons et vrais Comoriens» dans tout ça?

Ils ne sont que de la petite bière.

Ce que les «bons et vrais Comoriens» ne savent pas, c’est que la candidature du Mahorais Hakim Ali Saïd n’était pas celle d’un trublion qui veut faire parler de lui, mais un vrai dessein politique destiné à mettre en lumière les contradictions, limites et paradoxes des Comores plongées dans l’obsession «Mayotte est comorienne et le restera à jamais». L’a-t-elle déjà été un jour? La deuxième réalité fondamentale que les «bons et vrais Comoriens» ignorent, c’est que des Comoriens aimant sincèrement leur pays avaient commencé à se mobiliser pour la candidature de l’homme de l’audiovisuel des hauteurs de Majicavo, qu’ils avaient décidé d’introniser en bon père de famille, en bon démocrate, de manière tout à fait honorable et démocratique.

Félicitations à Hakim Ali Saïd, dont la nomination à Mayotte fait de nombreux orphelins politiques chez les Comoriens. Ces derniers doivent-ils et peuvent-ils espérer la candidature de leur champion un jour?

Rendez-vous à… peut-être.

Par ARM

Le copier-coller a définitivement tué la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Vendredi 16 avril 2021.

Powered by WPeMatico