You are here: Home » Actualité » Hamada Boléro va rentrer, Bianrifi Tarmidhi va sortir

Hamada Boléro va rentrer, Bianrifi Tarmidhi va sortir

Hamada Boléro va rentrer, Bianrifi Tarmidhi va sortir

Le fugitif international adopte le «détachement apparent»

Par ARM

       Louis Sanmarco (1912-2009), administrateur français de colonies en Afrique et fondateur de l’Agence pour la Sécurité de la Navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (ASECNA), est le concepteur et l’artisan du «détachement apparent»: face à des situations très sérieuses, il savait feindre l’indifférence. Or, il s’agissait d’une fausse indifférence, et cela lui permettait d’obtenir des résultats extraordinaires.

Aujourd’hui, le fugitif international Hamada Madi Boléro fait du «détachement apparent». Ceux qui le voient dans les rues de Moroni dans son «détachement apparent» s’étonnent quand ils apprennent qu’il fait tout pour être nommé à la tête du ministère des Affaires étrangères: «Ici, à Moroni, quand on le croise, il ne donne pas l’impression de courir derrière un ministère. Il est très calme». Les naïfs qui disent cela ne savent pas que l’un de ses surnoms est Makridine, «Le Religieux de la Magouille». C’est un spécialiste de la stratégie du hérisson, qui fait tout dans le sous-sol, loin de la lumière du jour.

Pour la deuxième fois en 20 ans, il vient d’avoir la tête du «ministre Premier» Bianrifi Tarmidhi. Ce dernier jurait que si le fugitif était nommé ministre, lui s’en irait. Eh bien, le hérisson a tellement remué la terre sous terre que Bianrifi Tarmidhi a perdu pied. En ce moment très précis, le fugitif international Hamada Madi Boléro fait bouger ses maîtres à l’étranger avec une frénésie incroyable, et Bianrifi Tarmidhi a déjà perdu pied. En réalité, Bianrifi Tarmidhi nage sur terre ferme même chez lui à Nioumachioi, où à la mort de son ami Abdallah Saïd, la famille de ce dernier lui a fait passer un message: «Ne t’approche surtout pas de nous». Dès lors, chez lui, à Nioumachioi, il ne bénéficie d’aucun soutien. Il n’est rien.

Il y a quelques jours, il avait été dit que le fugitif international Hamada Madi Boléro était en compétition avec Mohamed Abdouloihabi Abdallah, ancien Gouverneur de la Grande-Comore. Or, ce dernier n’a pas été contacté par la dictature depuis une année, et n’est pas en lice. L’option Toiliha Dhoulkamal, le faux et faussaire Dhoihir Dhoulkamal est évoquée, mais celui-ci a un extraordinaire don d’ubiquité, puisque son nom est également cité pour diriger l’Ambassade des Comores à Paris, surnommée «la vieille fille de la rue Marbeau». Comment confier la diplomatie d’un prétendu «État» à un faussaire, au rédacteur haineux et misérabiliste d’un faux Rapport sur «la citoyenneté économique» pour faire emprisonner des adversaires de la dictature, un voyou criblé de dettes à Mayotte, ayant un dossier pénal sous le coude au Tribunal de Moroni, qui a profité du matériel de la «citoyenneté économique»?

Le nom de Maître Fahmi Saïd Ibrahim a été également évoqué, et cela fait rire aux éclats l’intéressé, qui ne comprend pas pourquoi on le mêle à du brimborion.

Cet homme du sérail dit: «Il faut le poste à l’homme Hamada Madi Boléro parce qu’il a déjà épuisé ses économies de la Commission de l’océan Indien. Il lui faut le poste pour lui permettre de faire la fiesta et les amusements avec ses jeunes copines».

Une certitude demeure: le fugitif international Hamada Madi Boléro est prêt à tout, y compris à renvoyer Bianrifi Tarmidhi à ses chères études. Ce dernier se sait perdu. Le fugitif international Hamada Madi Boléro a remporté une victoire décisive contre ses ennemis Bellou Magochi, Saïd Ali Saïd Chayhane, Mohamed Saïd Fazul dit Babadi ou «Mtsouzi Poitra» («Sauce Grasse»), le semblant de Gouverneur de Mohéli, et Chabouhane Baguiri, son ancien larbin et chaouch, qu’il a pourtant mis en orbite, et dont il a toujours été très amoureux, malgré les conseils de prudence de certains Mohéliens.

Par ARM

Le copier-coller a définitivement tué la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Dimanche 27 septembre 2020.

Powered by WPeMatico