You are here: Home » Actualités » HOMMAGE AUX GIPN INCONNUS

HOMMAGE AUX GIPN INCONNUS

Ses flics qu’ils ont dit Non au ministre de l’intérieur, rendons-les hommage

« Tout agent public est tenu de se conformer aux instructions de son supérieur hiérarchique. Cette obligation a toutefois quelques limites notamment si l’ordre donné est illégal ou en cas de d’exercice du droit de retrait »Attendu que des policiers sont suspendus de leurs fonctions, puisqu’ils ont refusé d’exécuter un ordre illégalAttendu que le Ministre de l’intérieur et de l’information de l’Union des Comores a ordonné des policiers pour arrêter l’ancien vice-président Mohamed Ali Soilih alias Mamadou dans son domicile à la veille de la décision du Cour suprême, rejetant sa candidature dans la course des élections présidentielles anticipées

Attendu que ses policiers ont demandé un mandat d’arrêt pour intervenir, le Ministre de l’intérieur les a interpellés que « son ordre est mandat d’exécution »Attendu que les policiers ont refusé d’executer l’ordre du Ministre de l’intérieur et de l’information Mohamed Daoud alias kiki, puisqu’ils ont estimé que l’ordre est illégalPar ce motif, le Ministre de l’intérieur et de l’information du régime de Colonel Azali a décidé de les suspendre à leur fonctionC’est l’une des raisons que les autres Agents ont eu peur de refuser l’ordre d’arrêter les Journalistes de Fcbk Fm Comores, le duo Agoi et OubeidellahNous devrions rendre hommage à ses Agents de l’ordre et les accompagner dans leurs sort

Med Abdou Hadji

Powered by Comores infos