You are here: Home » Uncategorized » Ibrahim Ali Mzimba pique sa petite crise existentielle

Ibrahim Ali Mzimba pique sa petite crise existentielle

Ibrahim Ali Mzimba pique sa petite crise existentielle

Assoumani Azali, empêtré dans une situation emberlificotée

Par ARM

     On commençait déjà à l’oublier, celui-là. Pourtant, il faut qu’on en parle tant il nage dans la confusion confondante, le pauvre chéri. Ibrahim Ali Mzimba, car il s’agit de lui, a rencontré Bellou Magochi à plusieurs reprises ces derniers temps. Il lui demande d’intervenir en sa faveur auprès du «pouvoiriste» polygame fou Assoumani Azali Boinaheri dit Bakapihi, «Le Père qui ne prépare jamais à manger». Il mendie cette intercession pour se faire pardonner comme un enfant, suite à ses larmes de crocodile sur l’exécrable situation des droits de l’Homme aux Comores. Le mercenaire malgache Nourdine Abodo, lui aussi, essaie d’intervenir pour Ibrahim Ali Mzimba, son comparse dans toutes les magouilles.

Pourtant très dégoûtés, les Comoriens ricanent chaque fois qu’ils pensent aux mécaniques que roule le sieur Ibrahim Ali Mzimba, le pauvre chéri! En effet, Ibrahim Ali Mzimba multiplie les contacts, mais personne ne le prend au sérieux. Personne! Il y a quelques jours, il a rencontré Mohamed Larif Oucacha, et les deux hommes ont déjeuné ensemble. Mohamed Larif Oucacha s’est moqué de lui le lendemain à l’occasion d’une réunion d’opposants. Au cours de la même réunion d’opposants, Mohamed Ali Soilihi s’est contenté de hausser les épaules par détachement apparent, en signe d’acquiescement, quand telle personnalité a relevé la similitude qui existe entre Ibrahim Ali Mzimba et Houmed Msaïdié Mdahoma, tous deux titulaires d’un Doctorat d’État en retournements de vestes. Perfide et caustique, un autre opposant lança que ces deux individus «retournent plus vite leurs vestes que leurs ombres pour leurs petits intérêts mesquins». Présent sur les lieux, le truculent Mouigni Baraka Saïd Soilihi a renchéri: «La plus grosse faute que j’ai commise, c’est d’avoir pris Ibrahim Ali Mzimba comme colistier à la Grande-Comore en 2016».

Pendant que le sémillant Ibrahim Ali Mzimba est noyé dans ses spectaculaires contradictions, Maoulana Charif et Toiliha Dhoulkamal (le faux Dhoihir Dhoulkamal), les Députés honnis et maudits par les Comoriens, ont multiplié les réunions avec Kiki, Bellou et Hamadi Idarousse dit «Tonton-m’a-dit». Ces lascars vivent la peur au ventre. Ils redoutent un refus des Députés sur la loi d’habilitation devant faire du dictateur fou de Mitsoudjé un tyran engloutissant à la fois les pouvoirs législatif, exécutif, judiciaire et juridictionnel. Ils ont peur que les Députés refusent l’offre de corruption (300 millions de francs comoriens, soit 60.000 euros), même si elle est alléchante, selon eux. C’est vraiment la panique à Bête-Salam.

Pendant que la «Ripoux-blique» de Mitsoudjé broie du noir, elle apprend que la mafia CRC du ministère des Affaires étrangères a encore frappé. Ceci est d’autant plus vrai des jeunes Comoriens souhaitant se rendre au Maroc à titre personnel et sans bourse, voulaient, pour la plupart, aller s’inscrire dans des écoles privées. Le secrétaire général Ali Mohamed de Moroni-Irouhoudjani et le secrétaire général adjoint Maoulana Charif du Oichili, tous deux membres actifs de la Confrérie des Renégats et des Criminels (CRC), ont racketté plusieurs dizaines de ces étudiants en leur extorquant entre 600 et 800 euros chacun. Or, le Maroc vient de rejeter les demandes de visas, et ces élèves réclament maintenant le remboursement de leur argent. Le lundi 29 octobre 2018, ces élèves avaient bloqué le bâtiment du ministère des Affaires étrangères. Personne ne tentait d’y entrer ou d’y sortir pendant plusieurs heures. Pour le remboursement de cet argent, il ne faut pas se faire des illusions. Il est perdu pour toujours: l’aumône du pauvre aux riches.

Par ARM

Le copier-coller tue la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Jeudi 1er novembre 2018.

Powered by Comores infos