You are here: Home » Uncategorized » Idaroussi Hamadi: terrorisme financier, vols et palais

Idaroussi Hamadi: terrorisme financier, vols et palais

Idaroussi Hamadi: terrorisme financier, vols et palais

À Moroni, l’hacienda du voleur se passe de toute discrétion

Par ARM

     Monsieur Neveu, Idaroussi Hamadi dit «Tonton-m’a-dit», le secrétaire général du gouvernement, le neveu du «pouvoiriste» polygame Assoumani Azali Boinaheri dit Bakapihi, «Le Père qui ne prépare jamais à manger», est un individu très sale au plan moral. Sa saleté morale est repoussante et hideuse. C’est un voleur. Son actualité de voleur plonge ses racines dans son long passé de voleur. Les casseroles qui lui pendent aux fesses sont trop bruyantes, mais les bien-pensants et les chantres de la bien-pensance font tout pour ne pas entendre ce bruit horrible. Lors de la première kleptocratie de son kleptocrate de tonton (1999-2006), il avait volé du matériel et de l’argent au ministère de la Production. Au lendemain du déguerpissement de son oncle de Bête-Salam, le 26 mai 2002, sous les huées, malédictions et injures des Comoriens, il se retrouva en prison.

C’est alors qu’intervient son pote et âme damnée Bellou Magochi (qui porte la chaussure gauche au pied droit et réciproquement), Directeur du Cabinet à Bête-Salam chargé de la Défense. Toute honte bue, Bellou Magochi, qui a vendu son âme à Satan et à sa fille, a fait en sa faveur un faux témoignage «historique», qui a permis au sinistre individu de bénéficier d’une libération provisoire qui durera l’éternité.

Depuis le retour anticonstitutionnel, crapuleux et criminel de son tonton à Bête-Salam, le 26 mai 2016, le nom de «Tonton-m’a-dit» est sur toutes les bouches et dans toutes les damnations et malédictions des Comoriens. Poussé par une certaine exagération à se prendre pour un Premier ministre, il vole les Comoriens sans vergogne. En 2016, la «Ripoux-blique» de sa famille claironnait partout et en 2017 à l’ONU, prétendant avoir ramené aux Comores des groupes électrogènes ayant définitivement réglé le problème de l’électricité aux Comores. Tu parles… Il s’agissait de groupes électrogènes d’occasion repeints en jaune pour tenter de faire jeune. À l’heure qu’il est, tous ces groupes électrogènes sont morts. Ils ne vont jamais démarrer.

Or, «Tonton-m’a-dit», Bellou Magochi et le beauf Djaafar Ahmed Saïd Hassani (Ouf! Ouf!) ont bénéficié d’incroyables rétro-commissions sur ces moteurs pourris, en plus des trafics de visas dans lesquels ils nagent comme un requin dans les eaux de l’océan Indien. L’argent du peuple volé par «Tonton-m’a-dit» a commencé à apparaître à la surface de la galaxie du crime. Le voleur de Mitsoudjé construit à Moroni un château par biens mal acquis et par terrorisme économique et financier de dimensions pharaoniques à faire pâlir de jalousie un baron de la drogue. Le palais tout droit sorti d’un conte des Mille et une nuits de Monsieur Neveu est en construction à quelques mètres du Club des Amis, à Moroni.

Un des amis du fugitif international Hamada Madi Boléro vivant à Nanterre a usé de subterfuges pour nous faire parvenir la vidéo montrant le chantier pharaonique du futur palais de «Tonton-m’a-dit», dont la haine et le mépris envers le faux Mohélien sont légendaires. Il s’agit de règlement de comptes entre voyous gravitant autour du «concubinocrate» Assoumani Azali Boinaheri. Mais, les résultats sont là. En moins de deux ans, pendant que les Comoriens souffrent atrocement dans le sous-développement, les voleurs de la «Ripoux-blique» de Mitsoudjé font pousser des palais des contes des Mille et une nuits avec un dévergondage éhonté et une indécence criminelle. Continuez. Rira bien qui rira le dernier.

Par ARM

Le copier-coller tue la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Mercredi 4 avril 2018.

Powered by Comores infos