You are here: Home » Actualités » Ils ont dénoncé une fraude électorale bien imaginaire

Ils ont dénoncé une fraude électorale bien imaginaire

Ils ont dénoncé une fraude électorale bien imaginaire

Avant même le début de la campagne, ils étaient dans la dénonciation

Par Saïd Abdallah

     L’histoire faire rire aux larmes, de Place d’Aix à Marseille à la place Mtsangani à Moroni, et il y’a de quoi rire. En effet, le Sambi Comédie Club crie et dénonce une «fraude massive et des irrégularités» du scrutin présidentiel alors que la campagne électorale vient de commencer et que nous sommes à un mois de l’élection présidentielle. Messieurs, un peu de sérieux. Pendant que les candidats sérieux sont au travail et mobilisent leurs équipes, les amuseurs de tapis quant à eux jouent leur petite musique habituelle, celle de la victimisation et de la dénonciation de basse-cour. Ahmed Sambi et compagnie voyant la candidature enfantine de Fahmi Saïd Ibrahim désavouée et délaissée par l’ensemble des Comoriens, ils préfèrent se faire passer pour des victimes plutôt que de faire campagne correctement comme tous les autres candidats. En Comoriens aguerris et avertis, nous connaissons par avance leur petite manège habituel: le soir d’une élection où leur candidat Fahmi Saïd Ibrahim va se faire éliminer dès la primaire qui aura lieu le 21 février prochain par les Comoriens de la façon la plus sévère et lamentable.

     Comme dans leurs crapuleuses habitudes, les mêmes pleurnicheurs vont crier à la fraude électorale, à l’achat de voix, au bourrage d’urnes. Ils iront aussi comme toujours pleurnicher devant les médias, sur les réseaux sociaux, auprès de l’Union africaine, de l’Union européenne, à l’ONU. Blablabla et blablabla. Bref, passons. Nous connaissons déjà la chanson. Sachant que son candidat n’a aucune chance face à des candidats sérieux qui travaillent durement pour se faire élire, le Sambi Comédie Club a fait le choix de la zizanie, de semer le trouble dans une campagne où leurs seuls mots d’ordre sont la haine, l’insulte, le mensonge et la manipulation.

Attendez voir le soir du 21 février 2016.

Qui vivra verra

Saïd Abdallah

Le copier-coller tue la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Samedi 23 janvier 2016.

Powered by Comores infos