You are here: Home » Actualités » Ils risquent un an d’emprisonnement avec 500 000 KMF d'amende pour avoir célébré l'aïd le vendredi

Ils risquent un an d’emprisonnement avec 500 000 KMF d'amende pour avoir célébré l'aïd le vendredi

A ce sujet, le procureur de la République a évoqué la loi n°08-041/AU du 27 juin 2008 instaurant les pratiques religieuses pour estimer les peines passibles à ces vingt-quatre personnes. A l’entendre, ils risquent de cinq mois à un an d’emprisonnement avec ou sans amende de 100 à 500 mille francs. Il a insisté sur le fait que seule la position religieuse des autorités doit être suivie parce qu’il ne s’agit pas d’un État laïc.

La liste n’est apparemment pas fermée mais treize localités sont impliquées pour le moment. Dans l’après-midi d’hier vingt-quatre hommes ont été entendus par le procureur de la République, Hamidou Ali Mohamed, parce qu’ils ont prié et fêté vendredi dernier l’Aïd el-Kabîr en lieu et place du samedi.

Powered by Comores infos