You are here: Home » ComoresDroit » Inauguration des locaux du Service d’écoute de Ngazidja

Inauguration des locaux du Service d’écoute de Ngazidja

Sous le haut patronage de la première dame de l’Union des Comores, marraine de l’opération Riyali, les nouveaux locaux du service d’écoute et de protection des enfants victimes de violence de Ngazidja a été inauguré ce mercredi 18 novembre 2015.

 Cette inauguration a été honorée de la présence des membres du Gouvernement de l’Union des Comores, des membres de l’exécutif de Ngazidja, de son éminence le Grand Mufti, du Grand Cadi de Moroni, de la Directrice Régionale de l’Unicef pour l’Afrique de l’Est et Australe, des Ambassadeurs et des Représentants des organisations internationales accréditées à Moroni, des représentants des organisations de la société civile, des enfants et d’une foule nombreuse. Cinq discours ont été prononcés à cette occasion: Le Représentant du Commissariat au Genre en charge de la protection de l’enfance a annoncé que le Gouverneur de l’île de Ngazidja a décidé d’affecter un montant mensuel de 500 000 Fc de ses fonds spéciaux à la prise en charge juridique des enfants victimes de violence. 
Le Directeur de l’Association Comorienne pour le Bien Etre de la Famille (ASCOBEF) a remercié l’Organisation Riyali qui a accepté de financer son projet de renforcement du Service de Ngazidja à hauteur de 25 millions de FC. La Directrice Régionale de l’UNICEF a assuré le soutient permanent de l’UNICEF aux activités du service d’écoute. Le Grand Mufti a plaidé pour une grande sévérité de la justice à l’encontre des auteurs des infractions à l’encontre des enfants. Enfin la première dame de l’Union des Comores a remercié les promoteurs de l’opération Riyali qui ont permis de collecter près de 148 millions de Fc, des fonds qui financent les activités en faveur des handicapés et des enfants vulnérables.

Le Service d’écoute et de protection des enfants victimes de violence de Ngazidja a été mis en place en 2004 grâce à un accord de coopération signé entre l’ASCOBEF, le Ministère des Affaires Sociales de L’île autonome de Ngazidja et l’UNICEF. Il a pour mission de :

– Encourager la population à dénoncer tout cas d’abus et de maltraitance à l’encontre des enfants ;
– Encourager les enfants victimes d’abus et de maltraitance à parler de leur souffrance et à dénoncer les auteurs de ces derniers ;
– Sensibiliser la population à utiliser le service d’écoute et de prise en charge des enfants abusés ou maltraités ;
– Assurer une prise médicale et psychosociale des victimes ;
– Initier des actions en justice contre les auteurs de violence à l’encontre des enfants

Les principales activités de ce service sont :

– L’écoute, le conseil et le suivi juridique des enfants victimes d’abus et de maltraitance ;
– L’assistance aux victimes des familles démunies ;
– La prise en charge médicale des enfants victimes de violence ;
– L’organisation de conférences débats TV radiophoniques portant sur les abus et la maltraitance ;
– La Publication de dépliants et d’affiches ;

En 2014, le service d’écoute a enregistré 155 cas d’actes d’abus et de maltraitance envers les enfants dont 93 cas d’agression sexuelle. En 2015, de janvier au mois d’octobre, le service d’écoute a enregistré 131 cas d’actes d’abus et de maltraitance envers les enfants dont 74 cas d’agression sexuelle.

Le service d’écoute est confronté à plusieurs difficultés, notamment, le manque de ressources financières et humaines. Tous les intervenants de la cérémonie inaugurale de ce18 novembre ont plaidé pour le renforcement des capacités du service d’écoute de Ngazidja qui réalise un formidable travail salué reconnu par tous. Par ComoresDroit

Powered by Comores infos