You are here: Home » Actualités » Indice de la bonne gouvernance : les Comores perdent 4 places en 2 ans

Indice de la bonne gouvernance : les Comores perdent 4 places en 2 ans

L’Indice Ibrahim de la gouvernance africaine (IIAG) pour l’année 2018 a été rendu public le 29 octobre 2018. La fondation, qui consacre un trio de tête composé de l’Île Maurice, des Seychelles et du Cap Vert, pointe une tendance à l’amélioration de la gouvernance, mais souligne l’irrégularité de ces progrès.

Avec l’aide des données de 28 institutions indépendantes (ONU, Banque mondiale, Banque africaine de développement…), il s’appuie sur quatre catégories de critères: sécurité et État de droit (la protection du citoyen), participation et droits de l’homme (les droits politiques et sociaux), développement économique durable (les conditions de la croissance) et développement humain (la protection sociale, l’éducation et la santé).

En apparence, le classement des 54 pays analysés demeure inchangé. On y trouve les mêmes premiers de la classe : Maurice, Cap Vert, Botswana, Afrique du Sud, Namibie, Seychelles, Ghana, Tunisie, Sénégal, Lesotho. Les mauvais élèves sont toujours la Guinée Bissau, la Guinée Équatoriale, la Libye, la République démocratique du Congo (RDC), le Tchad, l’Érythrée, le Soudan, la République centrafricaine, le Sud Soudan et la Somalie qui ferme la marche.

Concernant la gouvernance globale, les Comores pointent …à la 34ème place !!! . Le pays perd 4 places en 2 ans. En 2014, les Comores pointaient à la 30ème avec 49,3 points. Ce classement démontre encore une fois la mauvaise gouvernance qui règne dans notre pays. Il rejoint les autres classements réalisés par d’autres institutions et organes de presse qui placent les Comores en queue de peloton des pays d’Afrique et du monde.

Powered by Comores infos