You are here: Home » SOCIÉTÉ » INFORMATION SUR LA VILLE DE FOUMBOUNI

INFORMATION SUR LA VILLE DE FOUMBOUNI

HISTORIQUE

La ville de Foumbouni a été fondée au 15ème siècle par des bergers à la recherche d’un point d’eau pour eux-mêmes et pour leur bétail . Ils découvrirent de l’eau saumâtre qui convient à leurs besoins dans une zone non éloignée de la mer . Ils s’y installèrent et nommèrent ce lieu Foumbouni qui signifie l’eau saumâtre.
La ville s’agrandit avec une population aux origines diverses . Mais elle a connu des batailles féroces, de guerres tribales contre les villages alentours, parfois contre les régions éloignés entre autres. Ainsi pour se protéger contre ces envahisseurs, un rempart fût construit avec des portails gigantesques que l’on fermait la nuit tombée . Les victoires remportées facilement sur les ennemis finirent par imposer la ville de Foumbouni comme capitale de Mbadjini , une des grandes régions de Ngazidja .


Situation géographique.

En effet Foumbouni est une ville côtière située au Sud Est de la grande Comores, jouissant d’un climat chaud toute l’année, avec peu de précipitation, vite absorbées par son sol volcanique. C’est une ville de 10000 habitants dont le quart vit à l’étranger.
Ses atouts résident dans des ressources maritimes jusqu’ici non encore exploitées, sinon de façon artisanale (pêche, plages, possibilité de port en eau profonde…….).
La population vit essentiellement de la pêche et de l’agriculture.
L’essor démographique a conduit la vieille ville à s’étendre au-delà de sa muraille jusqu’à englober les villages alentours, dans un rayon de 10 Kms (Koimbani, Malé,…..).
Une telle extension a accru naturellement les besoins de la population, et principalement, les besoins en énergie découlant de la tendance de la ville à vouloir se moderniser et satisfaire ainsi ces besoins de première importance.


Ressources naturelles

Ses atouts résident dans ses ressources maritimes et l’eau saumâtre jusqu’ici non encore exploitées, sinon de façon artisanale (pêche, plages, possibilité de port en eau profonde …)
L’eau potable provient essentiellement de cette eau saumâtre qui a donné son nom historique à la ville. C’est une source inépuisable, mais, qui demande à être adaptée aux besoins de la ville de Foumbouni et ses villages limitrophes.
La population vit essentiellement de la pêche et des produits de la terre, utilisant toujours des méthodes de production artisanale. On peut aussi citer la coulée de lave située sur le sud et qui selon les chercheurs peut être utile pour la fabrication de certains produits nécessaires au bâtiment.


FICHE DE PRESENTATION DE LA COMMUNE DE FOUMBOUNI

La ville de foumbouni est à la tête de la région de Badjini, située au Sud de la Grande Comores, une région considérée comme parmi les plus fertiles et le plus Peuplée de la Grande Comores. La ville est située à Quarante-cinq kilomètre de la Capital fédérale des Comores, Moroni. La population de foumbouni est de cinq milles habitants (5000h) avec un fort Pourcentage (65%) des jeunes entre 18ans à 35 ans La ville jouit à la fois des avantages de l’urbanisation avec une taille relativement Importante, l’électrification, la téléphonie et bientôt l’eau tout en demeurant rurale Au vue de la proximité avec l’espace des terrains cultivables, la qualité des terres et Les habitudes sociales de la population. La ville est sans nul doute un des points d’ancrage de l’histoire des Comores, étant L’une des plus anciennes de la Grande Comores et par laquelle beaucoup des sultans Sont natif. Les témoignages de ce caractère de berceau de l’histoire des Comores Sont vivants avec l’existence d’une architecture orientale, d’un socle de valeurs Traditionnelles qui ont résisté de l’agression monoculturale de la colonisation. La ville a aussi connu des avancés dans la dynamique de développement Communautaire observé ces dernières années à travers l’existence d’un tissu Associatif très dynamique notamment les associations des femmes de Foumbouni et celles des jeunes. La ville dispose d’un socle de ressortissants instruits et ayant occupé des responsabilités importantes au niveau national en même temps une communauté résident en France (5000 ressortissants y compris la Réunion) très dynamiques et qui financent plusieurs projets de développement. Elle dispose également des personnalités politiques importants au niveau du pays. La commune de Foumbouni dispose aussi des infrastructures abritant l’administration de l’Ile (une Préfecture, une brigade de gendarmerie, un poste de police, un lycée, un collège, une école primaire, une inspection primaire, un collège islamique, une poste et télécommunication, un hôpital, une mutuelle d’épargne et de crédit) à foumbouni, on trouve des commerçants très dynamiques et variés. La ville a été un pôle de rayonnement culturel artisanal à travers la poterie bien développé et des œuvres des sultans notamment Hachim. En effet, l’émergence de la prise de responsabilité au niveau local a été stimulée par la défaillance de l’administration centrale qui démontre tous les jours son incapacité à répondre aux attentes légitimes des populations. Ces dernières années passées ont vu un développement significatif en matière d’infrastructures locales. La communauté de Foumbouni est rodée en matière de participation pour pouvoir bénéficier plusieurs financements (FADC pour la construction d’une école, coopération française pour l’école technique, UNICEF Pour l’adduction d’eau etc.) Foumbouni a entrepris des projets d’infrastructures parfois mobilisant jusqu’à des centaines de millions (les deux grands foyers et surtout le foyer pour la radio et télévision) notamment dans le but de sauvegarder leur « honneur » vis-à-vis des villages voisins. Malheureusement, l’impact des montants consentis n’est pas à la hauteur des améliorations de la vie dans un pays où l’on devient de plus en plus pauvres (plus d’une personne sur deux vit en dessous du seuil de pauvreté). En fait, a- t- ont mis la charrue avant le bœuf en mettant des projets de développement d’infrastructures locales avant la mise en place de structures de gouvernement local ? Les préjugés théoriques permettent de répondre par l’affirmatif. L’élément fort du capital social en Grande Comores n’est pas les associations au Sens moderne. Ce sont les groupes coutumiers qui constituent une seconde identité de l’individu. Au nom de ces groupes, les individus sont prêts à s’investir à compéter sur les chantiers du développement du village. Les intérêts dans ces groupes sont d’un enjeu important car le financement des communes provient du grand mariage.

Nouvelles orientations de la Mairie ?
La nouvelle équipe de la Mairie élargie d’Itsahidi animé par Mr Djoumoi, aurait comme que le plan d’action pour les 3 années à venir basé sur axes d’intervention qui sont : Environnement avec comme priorité la Gestion des déchets ménagers Energie et infrastructure Secteur éducatif Santé et action sociale Développement des activités génératrices des revenues, investissements, Coopération décentralisée et jumelage avec d’autres Mairies Habitat et urbanisme.

LADIASCOF

Cet article INFORMATION SUR LA VILLE DE FOUMBOUNI est apparu en premier sur VIDÉOS-INFOS-FOUMBOUNI.

Powered by Comores infos