You are here: Home » Non classé » Infrastructures aéroportuaires I Une société chinoise intéressée par le marché comorien

Infrastructures aéroportuaires I Une société chinoise intéressée par le marché comorien

Politique |  02/12/2020 –  

image article une

Dans sa proposition auprès du ministre des Investissements, China Henan international a manifesté son intérêt pour la construction d’un nouvel aéroport en lieu et place de celui de Hahaya, qui “répondra aux standards internationaux avec des nouvelles pistes, une aérogare, un terminal ainsi qu’une voie d’accès vers l’aéroport”. 

La société chinoise, China Henan international coopération Group, qui a son siège en Tanzanie, a séjourné dans le pays dans le cadre de la prospection du marché national dans le secteur du transport aérien. A leur arrivée, les responsables de la société ont rencontré les ministres des Investissements et celui des Transports aériens et maritimes, respectivement, Houmedi M’saidie et Djaé Ahamada Chanfi. 

Dans sa proposition auprès du ministre des Investissements, China Henan international a manifesté son intérêt pour la construction d’un nouvel aéroport en lieu et place de celui de Hahaya, qui “répondra aux standards internationaux avec des nouvelles pistes, une aérogare, un terminal ainsi qu’une voie d’accès vers l’aéroport”. 

Le ministre des Transports aériens et maritimes, Djaé Ahamada Chanfi a souligné que depuis la tenue de la conférence des partenaires au développement à Paris le mois de décembre 2019, plusieurs partenaires et investisseurs internationaux manifestent leur intérêt de nouer des partenariats avec le pays et ne cessent de se rendre sur place pour faire part de leurs projets d’investissements dans plusieurs secteurs. 

“C’est le cas de la société chinoise China Henan international coopération Group, qui s’est dit intéressée par l’Aéroport de Hahaya”, justifie-t-il. Djaé Ahamada Chanfi a fait savoir qu’après la présentation de leur projet, le gouvernement les a, à son tour, présenté les trois projets qui les tiennent à cœur dans le secteur du transport aérien. 

Selon lui, à travers le Plan Comores émergent (Pce) et le Plan de développement intérimaire (Pdi), trois projets structurants sont prioritaires. Il s’agit de la modernisation et de l’agrandissement de l’Aéroport international Moroni prince Saïd Ibrahim (Aimpsi) pour parvenir à un “aéroport city”, de la réhabilitation et de l’extension des aéroports secondaires de Ndzuani et Mwali ainsi que la construction d’un grand aéroport international dans l’île de Ndzuani. 

Le ministre des Transports a fait savoir qu’actuellement, les Émirats arabes unis ont exprimé leur disponibilité à financer les travaux de réhabilitation des aéroports secondaires. “Maintenant, on attend que cette société nous fasse part de sa proposition s’il s’agit d’un don, d’un investissement périodique pour une rentabilisation ou si c’est un crédit à taux bas et elle nous a promis de revenir vers nous dans les plus brefs délais”, annonce le ministre.

16 milliards de francs comoriens pour la connectivité inter-île

En matière d’infrastructures portuaires, le ministre des Transports a fait part de trois projets. A savoir un projet d’extension du port de Moroni, la réhabilitation et la modernisation des ports de Mutsamudu et de Bwangoma. Pour ce qui est de ce dernier, un contrat de 162 millions de francs comoriens avec financement propre a été signé entre le gouvernement comorien et la société China Geo-coopération pour la réhabilitation du port de Mwali. 

Djaé Ahamada Chanfi a également annoncé le déblocage de 40 millions de dollars, soit plus de 16 milliards de francs comoriens par la Banque mondiale pour la connectivité inter-île à travers la construction d’un port de liaison à Shindini-Uropveni à Ngazidja, à Hoani-Itsamia à Mwali et à Vasi-Domoni à Ndzuani.

Al-watwan

Powered by WPeMatico