You are here: Home » Actualités » Journée Mondiale de l’Environnement: Nettoyage de la Corniche

Journée Mondiale de l’Environnement: Nettoyage de la Corniche

Hier dimanche 03 juin, en prélude à la Journée Mondiale de l’Environnement (5 Juin) était organisé une activité de nettoyage du site de la corniche, qui va de la station Al-Beit au Ministère de la production de l’île autonome de Ngazidja.

Avant l’opération de nettoyage, trois allocutions ont été prononcées. La première par le commissaire à l’Environnement de l’île de Ngazidja qui représentait le gouverneur, la seconde par le représentant de l’OMS, qui a lu un message du SG de l’ONU et la troisième par le ministre de l’Education nationale, représentant le Vice-Président en charge de l’Environnement. Le thème national retenu est : « La zone côtière sans plastique ».

Il faut dire que la mobilisation était au rendez-vous. En première ligne les scouts qui, depuis le début de la manifestation, ont su galvaniser les participants par des chansons. Les gardes côtes étaient là, on peut dire que les plastiques ils en voient tous les jours sur nos côtes. On a aussi vu le commandant de la gendarmerie avec ses hommes mettant la main à la pâte sur le bas côté en face du siège de l’Union Européenne.

Les associations des quartiers elles aussi ont pris une part non négligeable dans cette opération, sans oublier le Cosep habitué à apporter son appui dans ce genre d’activité. L’association Banda Bitsi connue pour son travail dans le recyclage des déchets était là avec son animateur Toni.

On a aussi noté la participation de certains opérateurs privés qui ont mis à la disposition des organisateurs leurs engins de terrassement. Cette large mobilisation est à mettre à l’actif de la Direction Générale de l’Environnement et des Forêts (Dgef) et la Mairie de Moroni qui ont su travailler en synergie pour le succès de cette journée.

Pour rappel : « Combattre la pollution plastique », est le thème de la journée mondiale de l’environnement 2018. Il exhorte les gouvernements, les industries, les communautés et les individus à explorer ensemble des alternatives durables pour réduire de toute urgence la production et l’utilisation excessives des plastiques à usage unique responsables de la pollution de nos océans et menaçant notre santé.

Quelques chiffres sur la pollution par les plastiques montrent que chaque année, le monde utilise 500 milliards de sacs en plastique, au moins 8 millions de tonnes de plastique finissent dans les océans, l’équivalent d’un camion à ordures complet à chaque minute.

Au cours de la dernière décennie, nous avons produit plus de plastique qu’au siècle dernier et 50% du plastique que nous utilisons est à usage unique ou jetable. Dans le monde nous consommons 1 million de bouteilles en plastique chaque minute et le plastique représente 10% de tous les déchets que nous produisons.

Aux critiques qui affirment que les nettoyages publics ne s’attaquent pas aux causes profondes de la pollution, on peut cependant leur rétorquer que chaque déchet ramassé pour être recyclé ou déposé dans une décharge signifie qu’un objet de moins sera dangereux pour les oiseaux, les tortues ou les baleines. Les nettoyages restaurent également les habitats de ces créatures.

Mmagaza

Powered by Comores infos