You are here: Home » Actualités » Kamal Saïd ALLOUI : Est-il un haut cadre en pleine divagation ?

Kamal Saïd ALLOUI : Est-il un haut cadre en pleine divagation ?

Kamal Saïd ALLOUI : Est-il un haut cadre en pleine divagation ?
Certains intellectuels comoriens laissent souvent penser au travers de leurs écrits comme étant des gens peu sérieux, toujours en manque de rigueur intellectuelle. Cela est déplorable de constater qu’à chaque fois nous sommes frappés par une lacune en discernement.

Dans son poste intitulé : le repli stratégique du gouvernement comorien, le haut cadre supérieur, comme l’a-t-il écrit, délivre son analyse sur le voyage controversé du dictateur comorien en France, entre autre, sur les accords cadres signés entre les pays.
 S’agissant de ce voyage, il parle d’un succès réalisé par gouvernement comorien et « un succès qui aurait fait bondir les Comores au rang des grandes puissances comme la roussie et la chine ». Mais quel talent et quelle imagination ?
On n’arrête pas le progrès psychique. Ce Monsieur essaie de nous faire comprendre que les Comores ont eu raison sur la France… Mais comment cet imminent intellectuel peut-il considérer cela comme un succès ? Est-il en plein fantasme ou atteint par le fléau  appelé: « Mon ventre d’abord » ? Dans ces accords, il est mentionné dans les premières phrases, l’installation des radars français sur le territoire comorien pour surveiller les comoriens qui font les allées et venues à l’intérieur de leurs frontières , mais quel paradoxe ! Ce monsieur comprend-il, vraiment, ce qu’il écrit lorsqu’il dit que Macron n’exclut-t-il pas le retour de Mayotte dans son giron? Mais que cela est délirant ! aurait-il des problèmes auditifs pour ignorait la déclaration de Macron qui a martelé devant Azali que Mayotte est française ? Mais dans ce pure fantasme, il y a quelque chose positive :  M.Kamal Said Alloui est persuadé que l’aide 150 millions ne servirons pas au peuple comorien.
Par ailleurs compte-tenu de la crise que traverse les Comores en ce moment, le pays a , nécessairement, besson d’un asile psychiatrique pour aider les intellectuels que nous sommes à retrouver la raison et le discernement.
Mbadakome

Powered by Comores infos