You are here: Home » Uncategorized » Kiki a incendié la voiture du Député Dhoihir Dhoulkamal

Kiki a incendié la voiture du Député Dhoihir Dhoulkamal

Kiki a incendié la voiture du Député Dhoihir Dhoulkamal

Les Comores sont l’empire des voitures d’officiels incendiées

Par ARM

       Cela s’appelle «régner par le feu». Bientôt, le «pouvoiriste» polygame Azali Assoumani Boinaheri pourra faire breveter sa «gouvernance par la pyromanie et les incendies volontaires». Autant dire qu’après l’incendie de la Direction des Impôts lors de la première kleptocratie du kleptocrate de Mitsoudjé, pour cacher les crimes économiques du clan, le tyran de village a inauguré son deuxième régime politique anticonstitutionnel et ignominieux par l’incendie du Trésor public à Moroni. À ce jour, «l’enquête» est tellement bien menée qu’elle ne permettra l’arrestation de personne même «à l’horizon 2030», puisque les pyromanes concernés sont des criminels installés au cœur du pouvoir.

Puis, vint l’incendie de la voiture de Fouad Goulam à Mitsoudjé, au cœur palpitant de la «Ripoux-blique», là où des graffitis d’une méchanceté atroce mais fondée dénoncent sans la moindre pitié les méthodes hideuses et catastrophiques des Fouad Goulam, Kamaldine Soeuf et Hamadi Idaroussi dit «Tonton-m’a-dit», tous de Mitsoudjé, tous détenteurs du vrai pouvoir dans la kleptocratie du kleptocrate Azali Assoumani Boinaheri. Comme l’incendie a frappé le cœur saignant de la famille sultanesque, en quelques secondes, des «coupables» ont été arrêtés par dizaines, et les notables de Mitsoudjé crient au scandale et à la vengeance.

       Alors que la voiture de fonctions de Fouad Goulam n’a pas fini de se consumer dans ce feu de rage, voilà celle du Député Dhoihir Dhoulkamal qui est incendiée ce dimanche 5 novembre 2017 à 21 heures 30 des Comores. Des témoins oculaires dignes de foi affirment sous le manteau, pour échapper aux représailles, que ce sont des hommes de main Kiki qui ont mis le feu à cette voiture. C’est une grande opération de vengeance politique. En effet, Kiki veut durcir le ton après le séjour chaotique du «ventriote» Azali Assoumani Boinaheri à Anjouan ce week-end. Il est très édifiant de constater que partout où le «concubinocrate» Azali Assoumani Boinaheri se présentait à Anjouan, la population le huait et quittait les lieux. Les assises de la haine et du mépris envers Anjouan et Mohéli sont passées par là.

Par ARM

Le copier-coller tue la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Lundi 6 novembre 2017.

Powered by Comores infos