You are here: Home » Uncategorized » Kiki vend à la Mairie de Moroni un moteur offert

Kiki vend à la Mairie de Moroni un moteur offert

Kiki vend à la Mairie de Moroni un moteur offert

Le bandit tire de l’acte mafieux 8 millions de francs

Par ARM

     Une triste affaire. Une affaire très triste.

Une sale affaire. Une affaire très sale.

Une saleté de plus sur le front de la «Ripoux-blique» de Mitsoudjé.

Qu’on s’en rende compte! L’Ambassadeur de la République d’Afrique du Sud aux Comores a offert un groupe électrogène de 40 kilovoltampères (KVA) à la ville de Moroni. C’était le groupe électrogène qu’il utilisait à l’Ambassade de son pays, le pays de Nelson Mandela. Ce don généreux serait passé inaperçu si l’Ambassadeur d’Afrique du Sud n’avait pas appris que Kiki, l’ancien docker de Dunkerque, était toujours le Maire sans majorité de Moroni, et cumulait sa fonction de Maire réel avec celle de «ministrillon» de l’Intérieur, et se comportait en voyou. D’ailleurs, c’est Kiki, l’ancien docker de Dunkerque, en personne qui avait réceptionné le moteur.

     Mais… Mais… Mais, car il y a un «mais», la situation n’a pas tardé à tourner au vinaigre. L’affaire est très sale parce que, roublard et voleur d’argent public qu’il est, Kiki, l’ancien docker de Dunkerque, a fait croire que l’Ambassade d’Afrique du Sud avait vendu le moteur à 10 millions de francs comoriens (20.000 euros) mais qu’il avait réussi à négocier pour ramener ce prix à 8 millions de francs comoriens (16.000 euros). En vieille épouse à qui sont repris les bijoux jadis offerts, la Mairie appartenant à Kiki, l’ancien docker de Dunkerque, a décaissé les 8 millions de francs comoriens convenus, permettant à Kiki et à ses complices d’encaisser cette belle somme.

Maintenant que l’électricité est plus ou moins rétablie à Moroni, la Mairie de la ville, plongée dans d’importants besoins d’argent, a décidé de vendre le moteur. L’Ambassade de la République d’Afrique du Sud a eu vent de cette odieuse affaire, et a enquêté discrètement et officieusement auprès d’employés de la Mairie de Moroni pour comprendre les raisons de la vente de ce don. C’est alors qu’elle a découvert le pot-aux-roses. Du coup, aussi bien l’Ambassade d’Afrique du Sud que les honnêtes gens de la Mairie de Moroni viennent de comprendre que Kiki, l’ancien docker de Dunkerque, a vendu le don de la représentation diplomatique d’Afrique du Sud à Moroni.

L’Ambassade d’Afrique du Sud et la Mairie de Moroni sont victimes de ce vol, et le coupable n’est autre que Kiki, l’ancien docker de Dunkerque. Kiki, l’ancien docker de Dunkerque, a empoché les 8 millions de francs comoriens payés par la Mairie de Moroni à la suite d’un don de l’Ambassade d’Afrique du Sud. C’est un grand scandale, un scandale ignoble, un scandale de plus «made in» Kiki, l’ancien docker de Dunkerque, un scandale qui éclabousse les Comores et les Comoriens, alors que ce sont les Comores et les Comoriens qui viennent d’être spoliés.

Par ARM

Le copier-coller tue la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Mardi 8 janvier 2018.

Powered by Comores infos