You are here: Home » Actualité » La fin des vanités de politicards comoriens en France

La fin des vanités de politicards comoriens en France

La fin des vanités de politicards comoriens en France

L’impopularité d’Assoumani Azali est un poison mortel

Par ARM

       Les Comoriens vivant en France n’en pouvaient plus. Ils ne supportaient plus les vanités, vantardises et fanfaronnades des politiciens comoriens de passage en France. Il est même arrivé à votre site préféré d’adresser une lettre ouverte à l’Ambassadeur de France aux Comores pour lui suggérer de ne plus attribuer des visas aux acteurs politiques comoriens voulant se rendre en France pour leurs bruyantes et inutiles activités de mendicité. C’était le mardi 14 janvier 2014. Cette lettre ouverte était intitulé: «Lettre ouverte à M. Philippe Lacoste, Ambassadeur de France aux Comores – Du dernier des Comoriens en France au tout premier des Français aux Comores».

Cette lettre ouverte commençait ainsi: «J’ai l’honneur de venir auprès de votre très haute bienveillance solliciter un service que vous ne me rendrez pas et que vous ne rendrez pas à la paisible communauté comorienne de France. Ce service est à la fois simple et compliqué: le refus d’un visa d’entrée et de séjour en France aux politiciens comoriens qui n’ont aucune mission officielle sur le territoire de la France métropolitaine mais qui veulent y séjourner pour profiter d’un système de Sécurité sociale qu’ils refusent de mettre en place chez eux, aux Comores, et aux politiciens comoriens qui, n’ayant rien à faire aux Comores, débarquent dans les villes françaises pour empêcher les honnêtes Comoriens de vivre en paix, les impliquant dans des activités politiques à la visibilité douteuse et à la lisibilité incertaine.

       Leurs meetings dans les salles de fêtes, les rencontres plus ou moins secrètes dans les cafés, gares de métro et restaurants, et les “invitationsˮ faites à ces politiciens par des travailleurs ayant leurs propres problèmes étranglent les Comoriens de France qui, en plus, doivent acheter à ces politiciens des cadeaux pour eux-mêmes et pour leurs familles et leurs nombreuses copines, par pure tradition, car ces gens-là se sont enrichis considérablement sur le dos des Comoriens. Les Comoriens de France n’en peuvent plus».

Aujourd’hui, le problème a trouvé une solution: l’impopularité inégalée du mort-vivant et «pouvoiriste» polygame fou Assoumani Azali Boinaheri dit Bakapihi, «Le Père qui ne prépare jamais à manger». Le monde entier est témoin de la colère des Comoriens envers le dictateur, surtout depuis le mortel fiasco électoral du 24 mars 2019. Les manifestations de colère des Comoriens dans la rue française contre le «concubinocrate» Assoumani Azali Boinaheri sont dans les mémoires. Désormais, aucun membre de la galaxie du dictateur n’ose crâner dans les salles de fêtes en France, ni organiser des meetings politiques comme cela se faisait avant. Fini! Récemment, le dictateur fou de Mitsoudjé voulait se rendre à Marseille, la ville où vivent le plus de Comoriens dans le monde, y compris avant Moroni. Mais, face à l’hostilité manifeste des Comoriens, le dictateur a dû prendre la fuite, évitant le lynchage.

Houmed Msaïdié Mdahoma, ministre des Tontines et insulteur officiel, avait cru pouvoir se créer un système de protection de sa personne par les ressortissants du Mboudé, sa région d’origine, en Grande-Comore. Mais, ces ressortissants ont bien compris le danger de se mettre à dos la communauté comorienne installée en France. Pour se venger, Houmed Msaïdié Mdahoma se répand en injures sur ces Comoriens, sans la moindre retenue. Il menace de gifle ceux qui le gifleront, qualifie de vagabonds qui sont victimes de la crise économique les Comoriens qui dénoncent la dictature de Mitsoudjé dans la rue française.

Il ne perd rien pour attendre. Rira bien qui rira le dernier.

Par ARM

Le copier-coller tue la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Samedi 12 octobre 2019.

Powered by Comores infos