You are here: Home » Actualités » La journée de la femme rurale célébrée au C.R.D.E à Simboussa

La journée de la femme rurale célébrée au C.R.D.E à Simboussa

La Gouverneure de Ngazidja, S. E. Mhoudine Sitti Farouata a célébré la Journée Internationale de la Femme Rurale ce jeudi 22 octobre dans le CRDE de Simboussa (Mbadjini), un des hauts lieux de la production et du développement économique.
Un événement majeur du monde rural que plusieurs personnalités ont tenu d’honorer de leur présence et en particulier des élus parmi lesquels, la Vice-Présidente de l’Assemblée Mme Aidat Nourdine, le Député Bacar, les Maires de Mbadjini,les délégués et les membres du Cabinet du Gouvernorat, la Représentante de l’Ambassade d’Afrique du Sud, un Représentant du PNUD, le Préfet de Mbadjini, des responsables du Ministère de l’Environnement, des notables ainsi que plusieurs coopératives de femmes rurales de Mbadjini.

«Ndeze faliki zahe mdroumshé m’midji ndzé » ou les perspectives de la femme rurale, tel est le thème choisi pour cette année.
Mme la Gouverneure qui s’est beaucoup préoccupée de l’autonomisation de la femme alors qu’elle était Commissaire Nationale au Genre, a tenu à rappeler qu’elle a passé une grande partie de sa jeunesse dans cette région et à ce titre, elle a été très proche des femmes rurales dont elle reconnait le travail mémorable qu’elles effectuent au quotidien.
Elle a rendu un vibrant hommage à cette héroine exemplaire qui nourrit le peuple, une femme qui cristallise tous les honneurs, autrement dit, celle qui a entre les mains le destin d’un peuple car elle est, celle qui nourrit et qui éduque.

« Je me permets en cette journée mémorable de rendre un vibrant hommage à la femme rurale pour tous ses efforts, son abnégation et son travail infatigable, sa volonté indéfectible pour réussir tout ce qu’elle entreprend pour nous », a déclaré la locatrice de Mrodjou avant de poursuivre que « nourrir un peuple et surtout de bien le nourrir, cela suppose une politique de sécurité alimentaire et une politique de prévision des produits que le pouvoir public doit en tenir compte ».
« La promotion de l’agriculture est l’une des perspectives majeures pour l’émergence 2030 et nous devons faire en sorte que ces femmes rurales puissent vivre de leur métier et même également plus tard après leur retraite », a-t-elle précisé.

« Votre présence parmi nous pour partager le quotidien de la femme rurale est une preuve probante de l’adhésion du pouvoir public et des partenaires internationaux qui ne cessent d’accompagner les projets innovants pour améliorer le rendement et réussir une productivité en vue de parvenir à assurer une autosuffisance alimentaire », a encore ajouté.
Mme la Gouverneure a fait savoir que le Gouvernorat de Ngazidja projette pour Simboussa ainsi que pour les autres C.R.D.E un plan de développement qui est à l’étude et qui prendra en compte les acquis pour placer des perspectives en harmonie avec le plan émergeant qui suppose une cohésion à toute épreuve et une approche inclusive des méthodes et des pratiques.
«Au nom de la femme africaine, de la femme comorienne et de la femme rurale en particulier », Mohamed Chayma, créatrice de Chay coaching a pour sa part, présenté l’importance que requiert de nos jours le numérique auprès de la femme rurale. Elle se dit disposée grâce à l’agence nationale du développement numérique « Anaden », à envisager l’accompagnement de la femme rurale en faisant sa promotion par la création d’un site qui pourra diffuser toutes les informations utiles, mettre en place un réseau pour échanger les pratiques, les savoirs voire procéder à une vente en ligne des produits.

Madame Zakya Said Salim Directrice de l’antenne de ANPI de Ngazidja, a présenté le potentiel dont dispose son agence pour accompagner et favoriser le développement des investissements dans l’économie durable et les perspectives d’une dimension à la hauteur des aspirations, bien indispensables pour réussir le Plan Comores Emergeant.
Pour mieux vivre le quotidien de la femme rurale, des témoignages ont été livrés par deux femmes rurales qui ont souligné l’importance de l’Autonomisation de la Femme Rurale et ont aussi énuméré certaines de leurs doléances à Mme la Gouverneure notamment le manque d’eau et l’accessibilité de celle-ci très accidentée, l’insuffisance des matériaux de travail, la précarité de la vente des produits et leur conservation très aléatoire.

La foire agricole organisée à cette occasion a permis de réaliser et d’apprécier la qualité des produits agricoles, une manière bien singulière de vivre quotidien de la femme rurale, de partager ses angoisses, de vivre ses peines, en quelque sorte appréhender son dur labeur.
A la fin de la cérémonie, Mme la Gouverneure, la première dame du pays et le délégué à la Production Monsieur Bedja, ont procédé à une remise des outils et matériaux de travail à 10 groupements agricoles de la région.
L’assistance a fait son marché dans un cadre convivial, une opportunité qui a fait la promotion des CRDE en général et de Simboussa en particulier, un marché à portée de toutes les bourses qui ne demande qu’à être renouvelé.

Service de Communication Gouverneure de Ngazidja

Powered by WPeMatico