You are here: Home » Actualité » La mainmise sur tous les pouvoirs apporte quoi à Azali?

La mainmise sur tous les pouvoirs apporte quoi à Azali?

La mainmise sur tous les pouvoirs apporte quoi à Azali?

Un pays en pleine explosion, paralysé, étouffant et comateux

Par ARM

       Enfantillages et gamineries de poupons capricieux, gommeux et aux oreilles décollées dans une cour de récréation d’une école maternelle! Le dictateur Assoumani Azali Boinaheri, en dictateur ignare n’ayant aucune culture juridique et politique, croit naïvement que la détention de tous les pouvoirs entre ses mains allait faire de lui Dieu. Il a tout fait pour avoir tous les leviers de pouvoir entre ses mains de manant, mais a fait tomber les Comores à un niveau de médiocrité, de misère noire et de sous-développement institutionnel inégalé dans un pays qui, pourtant, est le fleuron mondial du désordre, du vol d’argent public, du mépris de l’intérêt général, de l’incompétence crasse et de la corruption la plus indécente et malsaine.

1.- Le dictateur Assoumani Azali Boinaheri a organisé ses «Assises “nationalesˮ» et s’en est servi pour faire imploser et exploser l’architecture institutionnelle d’un pays alors stable.

2.- Le 12 avril 2018, il tua la Cour constitutionnelle et la Justice constitutionnelle.

3.- Le 30 juillet 2018, il imposa dans le sang et la mort «la non-Constitution de la main coupée et de la mort» pour s’octroyer tous les pouvoirs de sa «Ripoux-bliquette» de village.

4.- Le 15 octobre 2018, il déclencha «l’insurrection de la médina de Mutsamudu», qu’il mit sur le dos de Salami Abdou Salami, Gouverneur légitime d’Anjouan, qu’il destitua dans une inconstitutionnalité totale et qu’il jeta dans une résidence surveillée devenue une prison.

5.- Après une tentative infructueuse et humiliante en 2018, il corrompit en 2019 les Députés pour leur faire adopter des lois d’habilitation faisant de lui l’Assemblée de l’Union.

6.- L’article 84 de son machin du 30 juillet 2018 tue le pouvoir législatif et la séparation des pouvoirs, érigeant une norme unique au monde: «Les propositions de loi des membres de l’Assemblée de l’Union ne sont recevables que si elles sont communiquées au Gouvernement avant leur inscription à l’ordre du jour. Celui-ci est tenu de les retourner, avec ou sans observations, dans un délai qui ne peut dépasser quinze jours. S’il apparaît au cours de la procédure législative qu’une proposition de loi ou un amendement n’est pas du domaine de la loi ou est contraire à une délégation accordée en vertu de l’article 56, ci-dessus, le gouvernement peut opposer l’irrecevabilité; en cas de désaccord entre le Gouvernement et l’Assemblée de l’Union, la Cour Suprême, à la demande de l’un ou l’autre, statue dans un délai de huit (8) jours».

7.- Il nomme tous les membres de la Cour suprême, alors que ceux de la Cour constitutionnelle étaient nommés à raison d’un par dirigeant par le Président de la République, les 3 Vice-présidents, le Président de l’Assemblée et les Gouverneurs de chacune des 3 îles.

8.- La Cour suprême aux ordres donne toujours raison à son dictateur, alors que tous dans tous les cas qui lui sont soumis, il a horriblement tort. Elle souille, détruit et tue le Droit.

9.- Le dictateur Assoumani Azali Boinaheri a supprimé le poste de Vice-présidents et n’a pas ressuscité celui de Premier ministre. Il se voit en «Président de la République, chef d’État, chef de gouvernement», Premier ministre, et 3 Vice-présidents. Cela l’a conduit au chaos.

10.- Alors que lors de la précédente législature, il n’avait qu’un Député, depuis 2020, il en a 33 sur 33, fait faire des pompes à ses «Gouverneurs» obséquieux dans les aéroports.

11.- Il a attribué tous les postes à ses larbins, aux membres de sa famille et de son village.

Les résultats sont connus: un pays devenu l’enfer, incapable de fournir l’électricité, l’eau, le poulet, l’enseignement (les examens de juin qui se déroulent en septembre!) et la Santé publique à la population. Aucun service public ne fonctionne. Le dictateur a tous les pouvoirs entre ses mains, et a conduit les Comores au désastre. Un dirigeant qui connaît les rudiments du Droit public n’aurait jamais été aussi stupide. La stupidité tuera le dictateur de Mitsoudjé.

Par ARM

Le copier-coller a définitivement tué la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Dimanche 12 septembre 2021.

Powered by WPeMatico