You are here: Home » Actualités » La marche de la diaspora : Un succès, malgré les dérapages

La marche de la diaspora : Un succès, malgré les dérapages

  La marche de la diaspora : Un succès, malgré les dérapages
Est-ce une marche ou un machouli où ye mkalimani cite les membres de la famille le dimanche ?

La marche de la diaspora organisée à Paris le 24 novembre fût un immense succès incontestable, malgré les  nombreux ratés… Car selon le décompte de la police, la mobilisation des comoriens est comprise entre 6000 et de 8000 personnes selon les organisateurs. Ce sont des chiffres encourageants qui montrent le degré de mobilisation des comoriens à se débarrasser du colonel Gozibi.


Au-delà d’un tel succès, certains dérapages sont intolérables aux yeux des comoriens: En effet, le contenu de nos discours frise l’approximatif et cela montre le degré d’impréparation dont nous faisons montre. Si nous ne diffusons pas des informations claires et un contenu consistant, le risque de voir notre combat paraitre comme un amusement est important.

De la même façon que la prétention que portent certains parmi nous fait in fine le jeu de l’adversaire. Il est déplorable de voir que certains membres du collectif  ont pris le contre-pied de notre lutte, En citant les noms des 9 personnes qui, selon eux, seraient les têtes pensantes du collectif et qui auraient permis la réussite de nos succès. C’est purement de la vantardise et surtout un mépris en vers certains parmi nous, dont nous ne tolérerons pas. Bien entendu, cette annonce a été mal accueillie par les comoriens présents à cette marche et cela a suscité en eux la question suivante: Ce groupe du collectif a-t-il conscience de l’impact que  peut provoquer ce message chez la population ?
Comment  peut-on, cyniquement  s’auto congratuler au point de croire  être les seuls à mobiliser  les 8000 participants à la marche ? Une chose est sure, ces personnes, obnubilées par leur  cynisme et leur propre image, agissent malheureusement  en défaveur de notre lutte commune.
Dans le même ordre d’idée, hier encore les mêmes personnes se sont  rendu chez Ortega live et auraient déclarés que le nombre de participants à la marche était compris entre 400 et 500 personnes. Là, il y a lieu de s’interroger les raisons qui poussent  deux membres de l’organisation de la marche  dénigrer leur  travail ? Est-ce que cela relèverait de la logique d’ agents  infiltrés pour le compte d’Azali ?
Non seulement ces actes sont la manifestation du mépris de certaines personnes, mais  traduisent également  la volonté de détruire les efforts consentis par la diaspora depuis des mois.
Mbadakome
 

Powered by Comores infos