You are here: Home » Actualités » La nouvelle comorienne: .comment nos ancêtres fêtaient la nouvelle année?

La nouvelle comorienne: .comment nos ancêtres fêtaient la nouvelle année?

La nouvelle comorienne: .comment nos ancêtres fêtaient la nouvelle année?
La nouvelle année comorienne : Comment nos ancêtres fêter la nouvelle année ?
Les civilisation occidentale et arabe ont balayé en 700 ans la civilisation bantoue.
En 1454 , au 13 ème siècle, date à laquelle le pape Nicolas IV a signé sa bulle papale, autorisant les pays occidentaux à prendre le peuple noir en esclavage, l’Afrique avait son calendrier lunaire qui correspondait au calendrier lunaire d’Egypte antique. Il y 60 ans aux Comores on fêtait la nouvelle année au mois de juillet qu’on appelait mongo wakume selon le calendrier battu. Et comment les gens se préparer à accueillir la nouvelle année ? C’était un événement qui réunissait toute la famille, le village etc. C’était la fête. Dans les villages côtières on passait la journée à nettoyer , faire propres dans les maisons et dans les rues et les soirs à 23h tout le monde se réunit à la plage devant un grand feu , entrain de se réchauffer jusqu’à minuit . Et une fois nouvelle année arrivé, tout le monde prenait un bain de minuit et se réchauffer devant le feu après. Dans les villages de l’intérieur le choses se passaient de la même façon devant un feu allumé sur la place publique et le bain de minuit se prenait chez soi.
Il y’avait des plats particuliers comme les légumes secs en l’occurrence les ambrevades et les kiwis dont j’ignore le nom en français. Une plante grimpante appelée dingolaugwe était le symbole du mal et pour conjurer le sort , elle était arrachée et brûlée cette nuit là.
Mbadakome

Powered by Comores infos