You are here: Home » Actualités » La rumeur se confirme et elle n'est pas à son avantage: se réduirait-il au silence ?

La rumeur se confirme et elle n'est pas à son avantage: se réduirait-il au silence ?

La rumeur se confirme et elle n'est pas à son avantage: se réduirait-il au silence ?A moins de 24 heures de la fin de dépôt de dossiers de candidatures aux élections présidentielles et de gouverneurs, la coalition Juwa-Pec traverse une crise sans précédent. D’après les rumeurs de la capitale, la candidature  » unique » de l’Oustadh honorable A.A.M.Sambi comme l’appellent ses partisans est jetée dans les poubelles ainsi que trois d’autres que nous aurons l’occasion de vous les communiquer. L’inquiétude monte dans les rangs sambistes et les militants s’interrogent sur la détermination de Sambi face à ce rejet alors qu’il a promis un bain de  » sang » si jamais on lui refuse ce droit qui lui est acquis selon ses propres paroles.

Ceux qui connaissent Sambi en matière de peur savent qu’il n’est pas capable d’aller jusqu’au bout alors qu’il répète à qui veut l’entendre que sa candidature est irrévocable. Comme dit ce militant abattu moralement après cette rumeur qui se confirme une minute à une autre,  » Sambi est tout sauf un homme avec conviction, et on savait qu’il est un Perreux et ses plans B, C, D en témoignent ce que je relate aujourd’hui ».

Au domicile de Sambi, c’est le silence radio. Toutes les stratégies sont mises en place pour sauver le soldat Sambi. Les plus extrémistes sont allés jusqu’à évoquer un appel à la scission de l’Île d’Anjouan, une idée bien accueillie par les supporteurs du Mollah, à l’exception de quelques uns qui veulent jouer de la démocratie face à un homme qui ne voit que ses propres intérêts.

Ira -t-il ou non jusqu’au bout? C’est la question que tout Ngazidja se pose. En se réfugiant derrière sa peur son hypocrisie, l’histoire donnera raison au tout puissant ministre des insultes comme l’appellent les partisans de Sambi, Houmed Msaidié, qui a défié Sambi et les siens et dont certains n’ont pas cru à ses menaces quand ils observent la carrure et la carapace d’un Sambi qui fait comprendre à tout le monde qu’il ne reculera jamais devant sa candidature.

Au domicile de Sambi on se croirait dans une morgue où le cadavre du pape est exposé aux yeux de ses disciples, et on voit même des larmes qui coulent. Non pas parce que le candidat unique est défié, mais parce qu’ils pensent à l’énergie qu’ils ont versé pour cet homme qui ne fait que construire une montagne de fumée et mentir à tout le monde. Mais en toute honnêteté, Sambi abandonnerait-il les siens? On attend voir mais d’autres militants sont prêts à allumer le feu et tant pis pour le gouvernement qui n’a jamais arrêté de montrer ses muscles.

Ben Ali Mohamed

Powered by Comores infos