You are here: Home » Actualité » La veuve Ambari Darouèche ne mérite aucune pitié

La veuve Ambari Darouèche ne mérite aucune pitié

La veuve Ambari Darouèche ne mérite aucune pitié

N’oublions pas ses menaces et injures sur les Comoriens

Par ARM

     La veuve Ambari Darouèche dite Makapihi, «La Mère qui ne prépare jamais à manger», en plein deuil consécutif à la mort annoncée et non confirmée de son époux, ne mérite aucune pitié, ni compassion. Bien évidemment, les séides de la «Ripoux-blique» de Mitsoudjé nous font la morale sur Internet: «Nous avons vu sur les réseaux sociaux des gens qui haïssent jusqu’à vouloir la mort d’un être humain comme eux. […]. Azali Assoumani est vivant et il sera président. Mais la question qu’on doit poser est ce qu’en mourant qu’est-ce que vous gagnerez? Quand la haine atteint ces limites on ne contrôle pas ces actes». Pas d’hypocrisie entre nous: l’équipe de ce site souhaite vivement la mort du «pouvoiriste» polygame fou Assoumani Azali Boinaheri dit Bakapihi, «Le Père qui ne prépare jamais à manger». L’équipe de ce site le haït à mort. L’équipe de ce site a beaucoup à gagner de la mort d’un homme qui empêche les autres de vivre en paix. Les raisons de notre haine envers le dictateur fou de Mitsoudjé et de notre souhait de le voir mourir sont nombreuses. Citons-en certaines.

–     Le dictateur pourrit la vie des Comoriens alors qu’il ne devait même pas aller au second tour de l’élection de 2016, et avait été battu au second par Mohamed Ali Soilihi, qui avait remporté le scrutin à 56,63%, mais avait été spolié par les Mohéliens de Bête-Salam;

–     Il a tué la politique aux Comores;

–     Il a tué le Droit aux Comores;

–     Il a tué toutes les institutions de l’État comorien;

–     Il impose une «Constitution» dont le référendum n’avait mobilisé que 5% des électeurs;

–     Il essaya de s’attribuer les prérogatives de l’Assemblée, même s’il échoua;

–     Il emprisonne sans le moindre motif légal tous ceux ne pensent pas comme lui;

–     Il crée un illégal Tribunal d’exception pour emprisonner à mort ses adversaires;

–     Il condamne de manière arbitraire, en une seule séance, des innocents là où le procès aurait dû durer des mois, compte tenu des enjeux et de l’inhumanité des peines prononcées;

–     Il condamne à la prison à mort des innocents qui n’ont même pas le droit de faire appel;

–     Il traite les Comoriens de «chiens» avant de tomber devant le public et les caméras;

–     Il a créé une «Ripoux-blique» de village, qui a droit de vie et de mort sur tous les citoyens.

Et, il y a Ambari Darouèche, l’épouse pleine de morgue. Cette femme dépourvue de toute forme d’humanité, cette femme hautaine, arrogante et narcissique, ne mérite la compassion de personne. Le sommet de son manque d’éducation et de bonnes manières a été atteint quand, présentant l’air d’une personne ivre et droguée à mort, en mai 2018, elle a proféré de graves menaces et injures envers les Comoriens. Nous reproduisons ici ce discours de femme folle, et vous demandons si on a le droit de traiter avec humanité une créature aussi méprisable.

Ambari Darouèche: «Nous allons vers le “ouiˮ et le “nonˮ. Après ça, il y aura beaucoup de choses qui ont été déjà décidées. Et malheur à toute personne qui ne sera pas avec nous: elle ne connaîtra pas de bonheur. Nous avons demandé aux membres de l’opposition de se joindre à nous parce que les choses n’étaient pas encore terminées. Nous les avons suppliés, en leur demandant de venir apporter leur contribution. Ils ont dit qu’ils n’allaient pas venir. Alors, la voiture est partie, et malheur à ceux qui ne sont pas venus avec nous: ils ne connaîtront pas le bonheur.

     Que celui qui ne vient pas enlève son enfant de la route sinon, il subira la scie aux dents. Qu’il l’écarte de la route. Si les opposants ne comprennent pas, moi, je ne peux pas défoncer une porte ouverte. Ils ont des cailloux dans la tête, et je ne peux rien leur expliquer. Chassons-les avec mépris. En venant ici, j’écoutais la radio. J’entendis quelqu’un dire qu’on s’acheminait vers de graves troubles et que l’Accord-cadre de Mohéli n’empêchait pas la stabilité du pays. Qu’ils viennent nous rejoindre alors. Si l’Accord-cadre de Mohéli qui a permis son avènement [Ahmed Sambi, dont le nom n’est pas cité une seule fois]. C’est lui qui l’a ramené ici. […].

     C’est lui [Ahmed Sambi] qui a créé les troubles jusqu’à entrer en conflit avec son frère. Récemment, Azali a dit qu’il y avait une question de “Ndrimouˮ [Citron, à Mayotte et Anjouan] et “Ndimouˮ [Citron à Mohéli et Grande-Comore], et vous n’avez pas pu vous entendre. Il [Ahmed Sambi] et n’a pu s’entendre avec Mohamed Bacar, avec qui je suis né et grandi à la caserne de Pamandzi. Il disait “Ndrimouˮ et moi “Ndimouˮ. Azali s’est entendu avec les frères, dont Abeid, et récemment, nous nous sommes rencontrés là-bas en France. […]. Moi, je parle parce qu’il croit qu’il [Ahmed Sambi] est le seul qui connaît les injures. […]. Qu’ils fassent attention à ce qu’ils disent. […]. Pour être mère, on n’a pas besoin d’être une vieille femme. Moi, je suis la mère de la nation. Qu’ils l’acceptent ou pas, c’est moi. […]. Cette nouvelle Constitution va venir et va nous dire quoi? Elle nous demande de changer les choses négatives en choses positives. Qui ne veut pas de choses positives? […]. S’ils ne veulent pas nous suivre, qu’ils se cherchent un autre Dieu […].

     C’est pour cette raison qu’Azali va mettre en jeu son mandat car il y a des gens qui font des moqueries sur sa volonté de le faire et d’abandonner provisoirement le pouvoir. C’est lui [Ahmed Sambi] qui a taillé la Constitution à son costume en 2009, mais Dieu fera en sorte qu’il ne le porte pas une seconde fois. […]. Les opposants disent qu’Azali veut s’accrocher au pouvoir. Il va s’accrocher au pouvoir. Il va s’accrocher au pouvoir. Comme il fait de bonnes choses qui nous sont profitables, il va s’accrocher au pouvoir, et c’est ce que nous demandons à Dieu. […]. Pourquoi ne voulez-vous pas remercier Azali? […]. Azali est né dans la lumière et ne peut pas laisser la population dans les ténèbres. Comme il ne veut pas que la lumière s’éteigne, il fait dormir sa nièce dans les locaux de la société d’électricité.

     […]. Alors, pourquoi les gens s’affolent et s’embrouillent? Il faut leur dire qu’ils ne doivent ni s’affoler, ni s’embrouiller et rien de ce qu’ils feront ne nous fera bouger. […]. Quand nous étions au pouvoir, nous pouvions aller à Anjouan. C’est quand il est arrivé au pouvoir qu’il ne peut plus s’y rendre? […]. Alors, je te somme de ne pas aborder des sujets que tu ne maîtrises pas. […].

     L’enquête a été diligentée. Alors, je vous avertis: il ne faut pas affronter la mort pour rien. Il ne faut pas affronter la mort pour rien. Il a dit à ses partisans que s’il meurt, il faut que ceux-ci meurent pour l’accompagner dans la mort. […]. Que la Justice fasse son œuvre. Je ne m’en mêle pas. Ça ne me regarde pas. Ceux qui lui demandaient de rentrer aux Comores pour créer des troubles l’ont tous fui». Ahmed Sambi a demandé à qui de mourir avec lui?

Donc, il n’est pas question d’avoir la moindre pitié pour une folle qui tient de tels propos en public. Il peut arriver tous les malheurs du monde à Ambari Darouèche, cela ne suscitera aucune compassion de notre part. Cette créature n’est pas humaine. Cette créature n’a aucune once d’humanité. Cette créature ne mérite pas qu’on verse ne serait-ce que des larmes de crocodile pour elle. Aujourd’hui, nombre de Comoriens disent que son dictateur fou de mari est mort. D’autres disent qu’il est seulement gravement malade. Hachim Mohamed, chef du Protocole à Bête-Salam, dans son légendaire amour de la bêtise, publie un papier confondant féminin et masculin, et ce, pour dire que le mercredi 19 décembre 2018, son chef sera aux Comores. Sur pieds, dans une civière ou dans un cercueil? Qu’il le dise aux Comoriens!

Les Comoriens attendent. En tout cas, Ambari Darouèche et les siens seront seuls dans leur deuil. Cette femme ne mérite que le mépris des Comoriens aimant sincèrement leur pays.

Par ARM

Le copier-coller tue la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Lundi 17 décembre 2018.

Powered by Comores infos