You are here: Home » Actualités » L’accueil des sans-identités à Anjouan

L’accueil des sans-identités à Anjouan

L’accueil des sans-identités à Anjouan
photo d’archives : Accueil des refoulés
 
Selon une source de Dar Naja,  le gouverneur actuel SALAMI aurait dit que l’accueil des sans-identités à l’aéroport et au port d’Anjouan  n’est pas de son ressort mais c’est l’affaire du Président de l’Union. Et pourtant la constitution est claire :
 
Article 7 (Modifié 2009) : Dans le respect de l’unité de l’Union et de l’intangibilité de ses frontières telles qu’internationalement reconnues, chaque île administre et gère librement ses propres affaires.
 
Article 7-2 (Créé 2009) : Le Gouverneur est le Chef de l’île autonome. Il exerce par voie d’Arrête les compétences qui lui sont attribuées par la Constitution et la loi statutaire de l’île autonome. Il assure le respect de la Constitution et garantit 1’exécution des lois et règlements de l’Union dans l’île.
 
D’ailleurs l’ancien gouverneur Anissi avait déclaré dans le journal la gazette à propos de l’accueil des refoulés : « Anissi Chamsidine, Gouverneur de l’Ile de Ndzouani n’a pas encore pris cette décision, mais il peut la prendre. Les Comores sont un archipel, j’ai le droit d’empêcher ces comoriens chassés de leur île de ne pas être dirigés directement vers la mienne. Le système peut changer de pôle, vers Mohéli, Ngazidja ou Mayotte (petite-terre vers grande-terre ou l’inverse) pour une question de sécurité. On me verse des Congolais, des Malgaches ou parfois des non-identifiés, cela est une menace pour la sécurité de Ndzouani. Mais je répète : je n’ai pas encore pris la décision, mais je peux la prendre. »
Alors qui a raison ? Anissi ou Salam ?
 
I. Baraka

Powered by Comores infos