You are here: Home » Actualité » L’aide de France à Mohéli prouve son utilité et efficacité

L’aide de France à Mohéli prouve son utilité et efficacité

L’aide de France à Mohéli prouve son utilité et efficacité

L’exemplarité des Mohéliens de l’intérieur et de l’extérieur

Par ARM

       Il avait à peine 6 ans et marchait de Djoiezi vers Fomboni pour aller voir ses grands-parents. Quand on lui demanda s’il était sûr d’arriver à destination, il répondit: «Ah! Que voulez-vous que je fasse? “Celui qui compte sur Dieu ne s’égare jamaisˮ». Depuis, à Mohéli, on ne le connaît que par son surnom: «Mtama», «Celui qui compte [sur Dieu]». Un garçon, sympathique, en réalité. Il a beaucoup grandi, depuis. Il est un homme aujourd’hui. En fait, «Mtama» avait cité un proverbe cher aux Mohéliens, très croyants et pieux, toujours prompts à s’en remettre à Dieu en toutes choses.

Depuis la fin décembre 2020, Mohéli a été sérieusement éprouvée par le coronavirus. Les mensonges les plus haineux ont circulé à ce sujet. Les prétendus dirigeants comoriens ont étalé leur inhumanité, leur haine envers les Mohéliens et les Mohéliennes qui mourraient par dizaines par jour, leur incompétence criminelle et leur corruption. Des Mohéliens et des Mohéliennes sont morts parce qu’ils n’avaient pas des masques, n’avaient pas d’appareils respiratoires, ne bénéficiaient pas d’une prise en charge médicale, étaient à l’abandon, et parce qu’il n’y avait pas d’électricité pour faire fonctionner les appareils de l’hôpital…

Le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) tenta d’aider l’île, mais les «dirigeants» ne voulaient que de l’argent, et qu’il leur soit remis en espèces pour le voler. Or, ils sont précédés de leur réputation de voleurs. Alain Deschamps, Ambassadeur de France à Moroni en 1983-1987, a écrit: «Mais il y a les Chinois! La République populaire de Chine avait, à l’époque d’Ali Soilihi, ouvert à Moroni une ambassade qui, depuis la fin brutale de la révolution culturelle comorienne, n’avait plus grand-chose à faire. Certes la construction du Palais du Peuple avait occupé un temps ses diplomates. Bien entendu, elle n’avait pas été confiée aux Comoriens, jugés incapables de tout travail un peu sérieux mais en revanche fort habiles à détourner ciment, fer à béton, outils et boulons. On avait donc eu recours à des ouvriers chinois, sans doute, triés sur le volet, mais dont il fallait néanmoins chauffer le zèle et vérifier la rectitude idéologique»: Alain Deschamps: Les Comores d’Ahmed Abdallah. Mercenaires, révolutionnaires et cœlacanthe, Préface de Pierre Vérin, Karthala, Collection «Tropiques», Paris, 2005, pp. 34-35.

Le PNUD et la France ont pris le taureau par les cornes et aident Mohéli. Les «autorités» avaient refusé l’aide l’Agence régionale de Santé (ARS) de Mayotte jusqu’à ce que le Député Mansour Kamardine monte au créneau pour dénoncer le blocage de l’aide à une population en détresse et pour stigmatiser le vol et la vente à Anjouan et en Grande-Comore de l’aide pour Mohéli. Merci. L’aide partie directement de Paris vers Mohéli est volée à Moroni. Celle qui est partie directement de Mayotte vers Mohéli a joué un rôle vital dans le recul très significatif de la mort à Mohéli. Pour rappel, Mayotte qui est 10 fois plus peuplée que Mohéli, mais où existe une vraie politique de santé et de vraies infrastructures médicales, a enregistré 58 morts au coronavirus en une année, contre le même chiffre à Mohéli en 3 semaines.

Les Mohéliens vivant à Mayotte, la Réunion et Hexagone sont mobilisés, et ont acheminé vers leur île des quantités de médicaments et équipements de santé. Jamais auparavant, ils ne s’étaient aussi mobilisés. À Mohéli, la population ne compte pas sur les prétendues autorités comoriennes, et reste mobilisée. Dans les villes et villages, elle distribue les masques, gel hydro-alcoolique et autres produits, et explique aux gens l’utilité des gestes barrières, et des volontaires sont partout pour la vulgarisation et la distribution des produits.

La mobilisation insulaire et internationale ne doit pas s’arrêter, mais doit être poursuivi car, dès qu’il y aura un relâchement, la mort va de nouveau ravager l’île. Mohéli est traumatisée par le coronavirus parce que c’est une petite île où chaque mort touche chaque Mohélien et chaque Mohélienne, et où en 3 semaines, il y a eu plus de morts qu’en une année entière. Tout Mohélien et toute Mohélienne connaissent toutes les victimes du coronavirus sur l’île. À Mohéli, l’anonymat n’existe pas.

Naturellement, les Mohéliens sont très reconnaissants envers la France, de l’Hexagone à Mayotte et à la Réunion. Les Mohéliens et les Mohéliennes ont prouvé leur sérieux dans la gestion de l’aide internationale et mohélienne destinée à la lutte contre le coronavirus, contrairement à ce qui se passe à Anjouan et en Grande-Comore, où l’aide est pillée et vendue, et ce sérieux mérite d’être reconnu. La meilleure façon de reconnaître le sérieux des Mohéliens et de le soutenir consiste à maintenir l’effort entrepris partout puisqu’il prouve son utilité et son efficacité.

Par ARM

Le copier-coller a définitivement tué la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Jeudi 28 janvier 2021.

Powered by WPeMatico