You are here: Home » ACCUEIL » Lancement de la semaine de la sécurité routière

Lancement de la semaine de la sécurité routière

Le Ministère de la Santé, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et la Gendarmerie Nationale ont lancé “la semaine de la sécurité routière” ce jeudi au quartier général de la Gendarmerie, en présence du Chef d’Etat-major.“

Les statistiques de la Gendarmerie en 2020 montrent une légère baisse des accidents de la circulation. En effet, au total 236 accidents ont été enregistrés en 2020 contre 255 en 2019”, a notamment fait savoir le Commandant Ramadani Mdahoma qui a aussi soutenu que les brigades routières sont régulièrement sur le terrain pour “les contrôles et la prévention” pour la sécurité routière.

“Au moment où le Gouvernement met tout en œuvre pour améliorer les conditions de circulation des biens et des personnes avec l’aménagement et la réfection des routes, nous devons insister sur le respect du code de la route” a déclaré le Commandant Ramadani. “

L’insécurité routière nous pousse aussi à prendre des mesures pour améliorer les comportement des conducteurs. Je pense au port obligatoire de la ceinture de sécurité, au port du casque pour les motards, au respect de la vitesse en agglomération, ou encore au déploiement de dispositifs des postes de surveillance, de contrôle et de régulation très efficace”, a poursuivi le chef de la Gendarmerie Nationale. Durant cette semaine, des émissions de sensibilisation seront diffusées à l’ORTC. La campagne sera élargie sur le terrain notamment les gares routières- écoles et places publiques, en plus des points de contrôles dans les régions. La ministre de la Santé, loub Yacout, a appelé dans son discours à mener une lutte vigoureuse contre les accidents de la circulation routière en modernisant les infrastructures routières de nos iles.

“La semaine de sensibilisation sera axée sur la gestion de la vitesse, en particulier les zones 30 km/h dans les villes et autres zones où les piétons et les cyclistes se mêlent à la circulation, car elle est la clé d’un système de transport sûr qui protège tous ceux qui utilisent les rues, prévient les décès et les blessures dus aux accidents de la route”, a insisté la ministre de la Santé. Le Chef du Bureau de l’OMS à Moroni a lu le message de la Directrice régionale de l’OMS en Afrique, Docteure Moeti Matshidiso, rappelant “la nécessité de mettre en place des infrastructures appropriées pour soutenir les politiques, de renforcer la collaboration multisectorielle, de susciter un engouement politique et de sensibiliser le grand public pour s’assurer qu’il connaît, comprend et respecte les nouvelles réglementations”.

Il a aussi appelé les autorités et communautés à “entreprendre le plaidoyer pour des limitations de vitesse plus sûres afin de sauver des vies et de rendre nos communautés plus saines, plus écologiques et plus vivables”.

Powered by WPeMatico