You are here: Home » Non classé » L’ancien gouverneur doit être vacciné au plus vite contre ses stupidités

L’ancien gouverneur doit être vacciné au plus vite contre ses stupidités

Il est temps (et c’est sérieux) d’examiner la conscience de Mouigni Baraka avant qu’il ne soit pas trop tard. L’ancien gouverneur vient de prouver sa plus grande stupidité en défendant ce que tous les Comoriens approuvent actuellement à savoir l’interdiction des regroupements pour éviter une contamination de masse du virus. Il doit être malade, le type.
En écoutant ses nausées, on a même honte de croire que cet homme avait un jour été aux commandes d’une île, encore plus la Grande-Comores qui s’est mobilisée avec force et détermination partout dans les régions pour sensibiliser les citoyens à éviter les attroupements et à s’isoler contre ce variant très dangereux. Des Ntsoudjiniens ne cachent pas en privé leur gène et leur honte que cet homme soit collé à leur honorable ville.

On sait bien que Mouigni Baraka n’a pas les connaissances minimales pour comprendre la dangerosité d’un virus sinon il n’allait pas faire une déclaration qui est à contre-courant des mesures prises et appréciées pour mieux protéger la population contre cette maladie dangereuse. Comment un ancien gouverneur peut-il pousser les gens à se faire contaminer et donc à s’exposer pour de bon à ce variant mortel ? En vérité, Mouigni est-il saint d’esprit ? Les propos qu’il a tenus hier soir sont dignes d’un déséquilibré. Il faut des vérifications sur son état mental !

L’ancien gouverneur a pris la place des délinquants notoires qui se défoulent en direct sur le net. Sa longue cravate rouge mesurant 6 mètres et pesant 4kg ne lui a pas évité de telles stupidités. N’a-t-il pas un conseiller ? Mais, après tout, que pouvons-nous attendre d’un Mouigni douanier, inculte de première catégorie, formé à l’école de la délinquance pure et qui ne savait pas lors d’un déplacement en 2015 à La Réunion la différence entre une île et un archipel ?

Est-il vraiment de Ntsoudjini ou fait partie de la troisième couche de la ville ? On a le droit de le douter que Mouigni Baraka ne soit pas de Ntsoudjini, cette ville considérée comme l’un des grands réservoirs d’intellectuels du pays. Si l’ancien gouverneur souhaitait parler pour se faire arrêter, qu’il sache que la justice n’a pas le temps à faire avec un déséquilibré qui n’inspire aucune attention ni respect. L’homme le sait bien que personne ne suivra jamais ses sottises dignes d’une canaille.

Ce n’est pas la première fois que Mouigni Baraka expose son ignorance en public mais cette fois il vient d’atteindre le summum de la médiocrité en appelant les Comoriens à se contaminer et donc à s’exposer à la mort. C’est pourquoi il est du devoir de lancer un appel au Ntsoudjiniens d’examiner au plus vite Mouigni et si possible de l’enfermer pour l’empêcher de vomir.

Powered by WPeMatico