You are here: Home » Actualités » Larifou :'C'est loin d'être fini. Nous allons saisir le TAS pour que le règlement soit appliqué'

Larifou :'C'est loin d'être fini. Nous allons saisir le TAS pour que le règlement soit appliqué'

Said Larifou, d’expliquer que «les Règlements ont été faits pour tous les pays du continent. Ils doivent donc être appliqués sans discrimination ni favoritisme aux méritants. Le Cameroun mérite d’être appliqué l’article 92, alinéa 3 des règlements de la compétition. Cela devait se faire sans se poser de questions sur son passé dans le football africain ou mondial».
Comme le retrait lui a été notifié moins d’un an avant la date de la compétition, il doit en théorie avoir une sanction d’une amende de 500 mille dollars. Il «doit être suspendu à la prochaine édition, celle de 2021 de son équipe nationale A, sans tenir compte de l’édition concernée, celle de 2019», a stipulé l’alinéa 3 de l’article 92 des Règlements de la Can. Rien de cette double sanction n’a été appliqué contre le pays ce qui laisse Said Larifou estimer que «la décision de la Caf est arbitraire. Mais logiquement et il n’y a pas photo, les Comores doivent participer à la phase finale de la Can 2019, sans pour autant évoquer le match du 22 mars qui devait l’opposer, à Yaoundé, contre le Cameroun». Mais selon le même avocat, le Tribunal arbitral du sport (Tas) va dans les meilleurs délais plancher sur le dossier.

Elie-Dine Djouma

Powered by Comores infos