You are here: Home » Actualité » L’assassinat de Djaza plane sur Abdallah Mirghane

L’assassinat de Djaza plane sur Abdallah Mirghane

L’assassinat de Djaza plane sur Abdallah Mirghane

Cette affaire d’attouchement sexuel fait partie d’un plan

Par ARM

       Voici trois femmes de Mutsamudu, Anjouan, liées par des liens familiaux:

1.- La mère d’Abdallah Mirghane, le Directeur du Cabinet de 3 ministres des Affaires étrangères qui succèdent à la tête de la diplomatie des Comores depuis le 26 mai 2016.

2.- La mère d’Ahmed Mohamed Djaza, Président de la Commission électorale nationale «indépendante» (CÉNI), qui a fraudé anticonstitutionnellement, vulgairement et violemment au profit du dictateur fou et terroriste Assoumani Azali, petit-fils de Boinaheri, l’élection présidentielle de 2016, l’obscène et mortel référendum anticonstitutionnel de 2018, l’élection présidentielle qui n’a pas eu lieu en 2019, les élections législatives et municipales qui n’ont pas eu lieu en 2020, et qui a été assassiné en 2020 par le dictateur fou et terroriste de Mitsoudjé, qu’il voulait faire chanter pour un poste d’Ambassadeur à Dakar, Sénégal.

3.- La mère de Kiki, chef d’escadrons de la mort, voleur qui a tué la Douane et a participé à tous les crimes électoraux depuis 2016, et est nommé prétendument ministre de l’intérieur.

Dans la nuit du 1er au 2 mai 2020, la dictature de Mitsoudjé a tué son fidèle serviteur Ahmed Mohamed Djaza et avait maquillé l’assassinat en mort naturelle. Le corps du défunt était tellement abîmé que même un fœtus y aurait vu un assassinat. Le corps d’Ahmed Mohamed Djaza avait été jeté à terre lors de la «prière» du mort et éloigné du regard de tout Mohélien. Un seul membre de sa famille avait été autorisé à voir son corps: Abdallah Mirghane. Ce dernier y vit tous les signes évidents de l’assassinat (bras sauvagement mutilé), et en parla sous le manteau à quelques personnes, dont certaines en ont parlé à la dictature.

Dès lors, Abdallah Mirghane était devenu l’ennemi à abattre. Ne perdons pas de vue une réalité fondamentale: Abdallah Mirghane avait été nommé Directeur du Cabinet du ministre des Affaires étrangères par Mohamed Bacar Dossar, un des plus fidèles collaborateurs de l’ancien Président Ahmed Abdallah Mohamed Sambi. En juin 2017, ce dernier avait publiquement désapprouvé la rupture injustifiée, inutile, violente et sauvage des relations diplomatiques entre les Comores et le Qatar sur ordre du gouvernement du Hedjaz et du Nedjd. En juillet 2017, les ministres Mohamed Bacar Dossar et Fahmi Saïd Ibrahim, hommes de confiance de l’ancien Président, ont été démis de leurs fonctions.

Or, malgré le limogeage de Mohamed Bacar Dossar, qui l’avait nommé Directeur de son Cabinet, Abdallah Mirghane était resté en poste sous Mohamed Elamine Souef et son successeur. Question: pourquoi Abdallah Mirghane, notoirement proche d’Ahmed Abdallah Mohamed Sambi, était en poste depuis fin mai 2016, au point que certains sambistes l’accusaient ouvertement d’avoir trahi leur chef de file? La réponse est celle-ci: parce que tel pays étranger l’a exigé et l’a imposé. C’est tout.

Le dictateur fou et terroriste Assoumani Azali, petit-fils de Boinaheri, connaît les viols commis par certains de ses ministres, et n’a jamais pipé mot. Aujourd’hui, il a demandé et a obtenu l’arrestation d’Abdallah Mirghane, qui n’a pas à prouver son innocence. D’une part, il va pouvoir s’en débarrasser, et d’autre part, il se sert de son amitié avec Athoumane Baumer, le père de la fille qui se dit «victime d’attouchements sexuels», pour chasser Abdallah Mirghane du ministère des Affaires étrangères. Des voix autorisées disent même que c’est lui qui a monté toute cette affaire. La stagiaire doit être protégée comme toute autre fille, mais sans que la relation entre son père et le dictateur fou n’en soit le fil conducteur.

Par ARM

Le copier-coller tue la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Lundi 29 mars 2021.

Powered by WPeMatico